En ce moment
 

Voici pourquoi vos patates pourraient bientôt être vaccinées (vidéo)

Atteindre presque les mêmes rendements en agriculture bio qu'en culture traditionnelle, c'est la promesse d'une PME de Gembloux. Elle vient de déposer un brevet qui permet de renforcer les pommes de terre bio à l'aide de bactéries.

Vacciner vos patates contre le mildiou, c’est désormais possible. Comme le corps humain, il suffit de les renforcer avec des probiotiques et puis de les confronter à une dose minime de la maladie.

"Effectivement, on vaccine la feuille. C’est à peu près comparable à un vaccin délivré pour la santé humaine. La plante va alors assimiler les petites particules comme une agression et va se mettre en mode vigipirate et va être plus résistante", explique Thierry Picaud, le directeur de Medinbio.

Le vaccin s’épand directement sur les feuilles. Il n’y a donc pas besoin de matériel particulier. L’agriculteur conventionnel pourrait simplement remplir ses cuves de ce liquide et le pulvériser.

"A la question de savoir si on peut par cette méthode remplacer les pesticides, on peut dire oui. C’est une question de temps et de volonté", précise Thierry Picaud.

Mais voilà, en Belgique, la législation ne permet pas encore l’usage de ces composants naturels sur les champs. Pourtant, le coût d’une telle méthode ne devrait pas avoir beaucoup d’incidence pour le consommateur.

Inimaginable il y a quelques années, ce brevet vient confirmer qu’un vaccin pour les plantes est possible. Une solution naturelle aux pesticides.

Vos commentaires