En ce moment
 

William Nordhaus, un Nobel pionnier de l'économie du réchauffement climatique

William Nordhaus, un Nobel pionnier de l'économie du réchauffement climatique
William Nordhaus, lauréat du prix Nobel d'économie, à l'université de Yale, le 8 octobre 2018 à New Haven, dans le ConnecticutTIMOTHY A. CLARY

William Dawbney Nordhaus, co-lauréat du prix Nobel d'économie avec son compatriote Paul Romer, est un professeur d'économie américain, pionnier dans l'évaluation de l'impact du réchauffement climatique.

Cet économiste de 77 ans a passé toute sa carrière à la prestigieuse université de Yale (Connecticut). MM. Nordhaus et Romer n'ont pas travaillé ensemble, mais l'Académie royale des sciences a jugé que ces deux économistes avaient érigé de précieux modèles économiques pour étudier des phénomènes mondiaux.

"Je suis honoré de recevoir le prix Nobel d'économie pour mes travaux sur l'économie de l'environnement. Mais plus encore, je suis reconnaissant envers le milieu intellectuel de Yale qui m'a enseigné en tant qu'étudiant, m'a nourri en tant qu'enseignant et m'a permis de consacrer ma vie à l'un des problèmes majeurs qui émerge pour l'humanité", a-t-il déclaré lundi.

Ce diplômé de Yale et du Massachusetts Institute of Technology a rapidement concentré ses recherches sur la croissance économique et les ressources naturelles, l'économie du changement climatique et les contraintes sur ces ressources.

Dans les années 1970, alors que l'opinion publique commençait à être sensible aux dangers de la pollution, M. Nordhaus a développé des approches économiques du réchauffement climatique.

Il est l'auteur d'une vingtaine de livres et, outre sa chaire d'économie, il est aussi professeur à l'école d'études environnementales et forestières de Yale.

En 1972, avec James Tobin --connu pour avoir prôné une taxe sur les transactions financières--, William Nordhaus publie "Is growth obsolete?"("La croissance est-elle obsolète?"). Il se fait ensuite l'avocat d'une taxation des émissions de carbone, qu'il voit comme le meilleur moyen de limiter ces émissions.

Il est aussi chargé en 2009 de la 19e édition du classique ouvrage de théories économiques "Economics", avec Paul Samuelson.

Son ouvrage le plus récent, "Le casino du climat: risques, incertitudes et économies pour un monde qui se réchauffe", a été publié en 2003.

Toujours attentif aux tendances économiques actuelles, M. Nordhaus s'était par ailleurs intéressé en 2002 au coût de la guerre contre l'Irak, suscitant une polémique en prédisant qu'il approcherait les 2.000 milliards de dollars, ce qui a été le cas.

Il a également été membre du conseil d'administration de l'antenne régionale de Richmond de la Banque centrale américaine (Fed) en 2014 et 2015.

Récemment, ce professeur d'économie a dénoncé les arguments "fallacieux" de l'administration Trump sur le commerce.

Né le 31 mai 1941 à Albuquerque (Nouveau-Mexique), il vit à New Haven (Connecticut) avec son épouse, une professeure en action sociale de Yale.

Vos commentaires