En ce moment
 

Le défi Télévie bat son plein dans une ambiance festive à Jumet: rejoignez animateurs, journalistes et bénévoles sur place (vidéo)

  • 2e jour du Grand Défi Télévie au Parc de la Serna ensoleillé à Jumet

  • Beaucoup d

  • Gros succès pour le concert du Grand Défi Télévie à Jumet hier soir

 

C’est un dimanche placé sous le signe de la générosité aujourd’hui. Le grand défi Télévie se poursuit au parc de la Serna à Jumet. Plusieurs activités et des défis sont à relever : du vélo, de la pétanque, de la course à pied, le but est unique : récolter un maximum d’argent pour faire gagner la vie.

Pointer ou tirer? Pour les animateurs de la chaîne face à l’équipe belge de pétanque, la priorité est de se faire plaisir et d’appliquer au mieux les conseils reçus. "Comme on dit, l’important, c’est de participer", relève Caroline Fontenoy. "On a bien compris qu’on était pas les meilleurs! J’essaye de suivre les conseils des pros, pour l’instant, ça n’a pas encore porté ses fruits".

"Ça va être une bonne partie, une bonne rigolade, on va bien s’amuser avec eux", se réjouit un participant.

Pour cette première dans le défi Télévie, 192 joueurs inscrits sont répartis sur 16 terrains. Une nouveauté qu s’inscrit pleinement dans l’esprit de l’événement.

"On participe au Télévie, on a aussi un groupe de pétanque à Rhisnes, on organise quelque chose chaque année, et cette année on a battu le record!", dit fièrement une participante. "Mais on ne vous en dira pas plus!"

 
"On est là pour le Télévie et pour tous les enfants"

A quelques dizaines de mètres de là, d’autres sportifs sont impliqués dans d’autres défis, avec le jogging par exemple. Sur un circuit de 3 kilomètres, les relais s’organisent. Et là aussi, c’est pour la bonne cause.

"On se dépense en même temps, donc c’est joindre l’utile à l’agréable", dit une coureuse. "On sait pourquoi on est là, on sait pourquoi on participe à ce genre de course", ajoute un autre coureur. "On est là pour le Télévie et pour tous les enfants".

 
"Les sportifs ont du cœur"

"Il y a un vrai esprit d’équipe", remarque Anne Ruwet, qui est aussi présente à Jumet. "Je pense qu’on a encore montré aujourd’hui que les sportifs ont du cœur".

"C’est super sympa de courir pour cette cause, on sait pourquoi on le fait", ajoute Michaël Miraglia qui l’accompagne.

Au cœur du village Télévie, la tente FNRS est dressée. Elle rappelle l’intérêt de la mobilisation. La recherche progresse et entraine avec elle de nouveaux défis.


"On va trouver l’ennemi, on va le détruire"

"On est entrés dans l’échelle du millionième de millimètre, le nanomètre. On va chercher la cause du cancer à l’échelle moléculaire", explique Christian Châtelain, chercheur pour le FNRS. "On va trouver l’ennemi, on va le détruire, mais il faut les moyens, et on compte sur tout le monde, mobilisons-nous!"

Les défis vont se poursuivre durant tout l’après-midi, un don de soi pour une cause qui ne faiblit pas.

Vos commentaires