En ce moment
 

Le Télévie récolte plus de 12 millions d'euros: et maintenant, quelle suite sera donnée à ces excellents résultats?

  • 30e Télévie: le Comité scientifique sera au travail dès demain

  • 30e Télévie: les grands moment de la soirée de clôture

  • 30e Télévie: MERCI à tous pour votre immense générosité!

 

Et maintenant, quelle suite sera donnée aux excellents résultats du Télévie ? Eh bien, dès demain, les membres du comité du Télévie sélectionneront les projets des chercheurs qui pourront bénéficier de cet argent. Des scientifiques qui se sont déjà retrouvés ce dimanche midi à la chapelle musicale Reine Elisabeth, à Waterloo. Ils sont, eux aussi, très satisfaits de ce résultat.

Les membres du comité scientifique du Télévie ont ainsi assisté, tous ensemble, à un concert classique la veille de l'attribution des fameuses bourses. Samedi soir, ils avaient tous participé à la grande soirée du Télévie. Le montant obtenu les impressionne encore. "Cela me donne un sens de responsabilité maintenant, parce que demain nous allons avoir la journée du conseil scientifique. Nous allons devoir sélectionner les meilleurs projets. C'est important parce que le public nous fait confiance", a indiqué Martine Piccart, cheffe du département de médecine à L'institut Jules Bordet, à notre journaliste Justine Sow.

Ces projets doivent donc être les plus innovants possible. Ceux qui s'intéressent aux maladies rares, ont peut-être une meilleure chance de sélection. "C'est toujours plus difficile de trouver des budgets pour des maladies rares. C'est plus facile pour des maladies fréquentes qui auront un impact économique plus intéressant pour l'industrie pharmaceutique. Je pense que ça va jouer dans la sélection demain", a expliqué Dominique Bron, Cheffe du service d'hématologie à l'Institut Jules Bordet.

Les membres du comité sont belges, français, italiens, américains, allemands, luxembourgeois,… Ils devront trouver un consensus pour déterminer les projets à soutenir. Cette année encore, les candidatures sont de grande qualité, et le choix sera difficile. "En étant Italien, je peux évaluer ce que j'évalue dans mon pays. Le niveau scientifique des dossiers soumis est vraiment très élevé ici en Belgique", a confié Roberto Accola, Professeur de pathologie à l'université de Varèse, en Italie.

Au total, une centaine de dossiers devraient être sélectionnés. Les 20 membres du comité scientifique du Télévie se réuniront toute la journée pour dresser la liste des élus.

Vos commentaires