En ce moment
 
 

Michel perd sa fille de 26 ans d'un cancer: un an après, il apprend qu'il souffre d'un cancer des amygdales

Michel perd sa fille de 26 ans d'un cancer: un an après, il apprend qu'il souffre d'un cancer des amygdales
 
Télévie
 

C'est aujourd'hui le jour J pour le Télévie. La grande soirée de clôture a lieu ce samedi soir et vous pouvez faire des dons tout au long de la journée encore. Michel a vécu un réel parcours du combattant. C'est avec ce genre de témoignages que l'on sait qu'il faut se battre pour faire avancer la recherche contre le cancer. Il a perdu sa fille, Fanny, d'un cancer des ganglions en 2018. Elle avait 26 ans.

L'année suivante, c'est sa femme qui est touchée par la maladie. Deux mois plus tard, Michel apprend qu'il a un cancer des amygdales. S'il est aujourd'hui guéri, il a été au plus mal. Son retour à la vie c'est aussi un message d'espoir. 

Depuis son lieu de vacances dans le sud de la France, Michel accepte de revenir sur son combat au micro de Bérangère Devos. Pas encore remis du décès de sa fille, Fanny, en 2018; il s'apprête lui aussi en 2019 à combattre la maladie. Cancer des amygdales métastasé sur la langue et trois opérations très lourdes. "Malheureusement avec notre vécu, je savais vers quoi j'allais risquais d'aller."

J'ai été dans les extrêmes à tous les points de vue

Les traitements s'enchaînent: radio et chimiothérapie. Fin octobre 2019, Michel est au plus mal: "Les complications sont malheureusement arrivées. La perte de poids, les douleurs, la maladie, les vomissements. En tout, j'ai perdu 22 kilos. Je n'ai plus su m'alimenter." Michel s'accroche et refuse de s'alimenter par sondes. Il va au bout de ses limites. "J'ai appris à connaitre mon corps. J'ai été dans les extrêmes à tous les points de vue, dans la souffrance. J'ai vu jusqu'où l'être humain est capable d'aller quand il a besoin de se retrouver et de se ressourcer."

Fin août, après un bilan complet, Michel est en passe de gagner son combat. Il est en rémission. Ce n'est plus le même homme "J'ai redécouvert une famille aimante autour de moi. Des amis aimants et protecteurs. C'est le positif que je retire de cette expérience."

Pour Michel, le Télévie est d'abord et avant tout un message d'espoir. "Les progrès sont là. On voit la différence au niveau des traitements, de leur longueur et de leur dureté."

Avec toujours une pensée pour Fanny, qui aurait peut-être pu être sauvée grâce aux progrès de la recherche.

Pour faire un don:

Téléphone: 0800/98.800

SMS : 8000

Internet: Televie.be


 

 




 

Vos commentaires