"Air Cocaïne": arrivée en France de Christophe Naudin, transféré de République Domicaine

Christophe Naudin, en juin 2016. Il a été condamné pour participation à la conception du plan ayant permis en octobre 2015 l'évasion de deux pilotes dans le cadre de l'affaire "Air Cocaïne"ERIKA SANTELICES

Le Français Christophe Naudin, condamné à cinq ans de prison par la justice domicaine pour avoir aidé à la fuite des deux pilotes français impliqués dans l'affaire "Air Cocaïne", est arrivé vendredi en France où il va continuer à purger sa peine, a-t-on appris de source aéroportuaire.

En provenance de Saint-Domingue, il est arrivé à l'aéroport de Paris-Charles de Gaulle vers 10H00, a précisé cette source. Il devait ensuite être transféré au parquet de Bobigny (Seine-Saint-Denis) en vue de son incarcération dans une maison d'arrêt francilienne.

"Son état de santé s'est considérablement dégradé", a dit à l'AFP son avocat français, Stephen Monod, qui doit le voir dans la matinée.

Cet expert en sûreté aéronautique, qui a passé près de deux ans en prison en République dominicaine, a été condamné le 26 octobre 2017 à cinq ans de prison et 33.000 dollars d'amende par la justice dominicaine. Il était détenu près de Saint-Domingue depuis mars 2016 après son extradition vers la République dominicaine par l'Egypte.

Son retour a été rendu possible par un accord conclu entre les deux pays en 2009, Christophe Naudin ayant admis sa "responsabilité pénale et sa participation à l'évasion" des pilotes Bruno Odos et Pascal Jean Fauret, a expliqué le parquet dominicain mercredi.

Christophe Naudin a été condamné pour participation à la conception du plan ayant permis en octobre 2015 l'évasion des pilotes qui avaient été condamnés à 20 ans de prison par la justice dominicaine dans le cadre de l'affaire "Air Cocaïne".

Les deux hommes avaient été interpellés à Punta Cana dans la nuit du 19 au 20 mars 2013. Le Falcon 50 qu'ils pilotaient s'apprêtait à décoller pour Saint-Tropez (sud de la France) avec 680 kilos de cocaïne à son bord.

Les deux pilotes s'étaient évadés et étaient rentrés en France avant leur procès en appel, avec l'aide de Christophe Naudin, du député européen (ex-Front National, FN) Aymeric Chauprade et de Pierre Malinowski, assistant parlementaire de l'ancien président du FN Jean-Marie Le Pen et de M. Chauprade.

Vos commentaires