En ce moment
 

"La pire crise financière jamais vue dans l'histoire serait devant nous!"

Ce mardi matin dans sur les ondes de Bel RTL, Bruno Wattenbergh, économiste, a abordé le thème de la crise financière qui pourrait survenir dans les prochains mois.


Quelles sont ces rumeurs de crise financière qui surgissent un partout dans le monde alors que la bourse ne s’est jamais mieux portée?

Bruno Wattenbergh:
"Effectivement. Et non seulement tous les indices boursiers ou presque surperforment, mais en plus il y a une conjonction de bonnes fées qui se penchent sur l’économie européenne : taux d’intérêt bas, euro au plus bas, injection de cash par la Banque Centrale Européenne, le tout se traduisant par une croissance qui repart à la hausse. Tout cela réjouit bien sûr les investisseurs. Ceux-ci ont en général engrangé des rendements à deux chiffres en seulement quelques mois, alors que les carnets d’épargne ne rapportent presque rien. Bref c’est l’euphorie !"


Et c’est çà justement le problème ?

Bruno Wattenbergh:
"Oui. Cela fait plusieurs mois qu’une série d’analystes mettent en garde marchés et investisseurs sur une potentielle bulle financière, d’abord aux États-Unis, mais aujourd’hui de plus en plus souvent en Europe. Tout le monde ou presque s’y met de son couplet alarmiste."


C’est quoi concrètement une bulle financière ?

Bruno Wattenbergh:
"Une surévaluation sur le marché, une hausse des prix très excessive. Les actifs financiers sont trop chers par rapport à leur valeur. Et c’est exactement ce qui se passe sur le marché des actions aujourd’hui. Mais comme, il n’y a quasiment pas d’alternative en termes de placement, et bien tout le monde continue à investir en bourse et à faire augmenter les prix … La question est donc simple : jusqu’où cette hausse, quand même un peu artificielle au moins, peut-elle aller avant d’exploser ? "


À vous entendre, c’est inéluctable ?

Bruno Wattenbergh: C’est en tous cas l’avis de plusieurs personnes autorisées. Et en premier, Jamie DIMON, le PDG de JP Morgan, la banque américaine. Selon lui une nouvelle crise est sur le point de s'abattre sur les marchés financiers, la seule incertitude étant quand elle va exploser et qu’est-ce qui va la faire exploser. Selon Jamie DIMON, "la pire crise financière jamais vue dans l'histoire serait devant nous" !


Mais est-ce que les politiques publiques et notamment les injections de cash par les banques centrales n’alimentent pas ce risque ?

Bruno Wattenbergh: Oui, clairement. La "drogue liquide" injectée dans l’économie par ces banques centrales n'a pas énormément d’effet sur l'économie réelle, mais elle alimente les bourses et même les marchés spéculatifs, ceux où voyagent les fameux produits dérivés au risque incertain.


Que peut-on recommander aux investisseurs, au petit porteur ?

Bruno Wattenbergh: Et bien il n’est pas évident de répondre à cette question ! Être prudent bien sûr ! Lui conseiller de prendre ses bénéfices sans attendre ? Certainement, mais quand ? Puisque l’on ne sait pas quand pourrait exploser cette bulle et qu’en attendant, le marché des actions va continuer de grimper et éblouir tout le monde ! Bref, risky business !

Vos commentaires