En ce moment
 

"Nous mangerons tous des petites frites" (Filière wallonne de la pomme de terre)

Consommation

(Belga) En raison d'un manque de précipitation en Belgique, la production de pommes de terre est 25% inférieure à la normale. Les frites s'en trouveront raccourcies, annonce Pierre Lebrun, le coordinateur de la Filière wallonne de la pomme de terre, dans les titres Sudpresse mardi.

"Nous nous dirigeons vers un rendement moyen 25% inférieur à la normale des 5 dernières années", déplore le coordinateur. "Les sols sont très secs. Cela ne rend pas le travail des agriculteurs facile. Et c'est le même constat dans le sud de la Grande-Bretagne, aux Pays-Bas, en France et dans l'ouest de l'Allemagne. Nous sommes tous logés à la même enseigne", résume Pierre Lebrun qui annonce que "nous mangerons tous des petites frites". Le calibre des pommes de terre étant plus petit, les frites seront par conséquent plus courtes. "Généralement, pour avoir de longues frites, on travaille des tubercules avec un diamètre de plus de 50 mm", explique le coordinateur de la Filière wallonne de la pomme de terre. "On arrive alors à avoir des frites de 8 à 9 cm. Cette fois, comme les tubercules sont plus petits, les frites seront plus petites." (Belga)

Vos commentaires