En ce moment
 
 

"Tu n'as plus de job ?" l'armée allemande recrute à la sortie d'usines Ford et VW en difficulté

Un homme regarde une affiche de recrutement de l'armée utilisant le logo de Ford, le 4 avril 2019 à Cologne, en AllemagneOliver Berg

L'armée allemande a été critiquée jeudi pour une campagne de recrutement "sans respect", ciblant des employés des constructeurs Ford et Volkswagen qui ont récemment annoncé des milliers de suppressions d'emplois.

"Tu n'as plus de job ? Fais quelque chose de vraiment utile", peut-on lire sur l'annonce militaire, avec une reprise du logo du constructeur américain.

"Cette campagne manque de respect et de niveau", a estimé le comité d'entreprise de l'usine Ford à Cologne sur sa page Facebook. "La Bundeswehr joue ses intérêts sans respect pour la situation difficile dans laquelle se trouve notre entreprise."

L'annonce a été placée en Une d'un journal local et l'armée a positionné un camion portant le même message devant l'entrée de l'usine à Cologne, peut-on voir sur le compte Instagram de la Bundeswehr.

Ford a annoncé en mars la suppression de plus de 5.000 postes en Allemagne sous forme de départs volontaires, dans le cadre de son plan social européen présenté en janvier.

"Nous voulons nous présenter comme alternative pour les personnes concernées par des suppressions d'emplois", a expliqué à l'AFP un porte-parole de la Bundeswehr.

Le constructeur a cherché à empêcher la campagne mais le ministère de la Défense "ne voulait pas en discuter", indique encore le comité d'entreprise.

L'armée a aussi organisé une campagne similaire au siège historique de Volkswagen à Wolfsburg, déployant une affiche avec la phrase "Jetzt Job fürs Volk wagen" ("Oser maintenant un emploi pour le peuple").

Volkswagen a annoncé récemment entre 3.000 et 5.000 suppressions nettes d'emplois.

La campagne devant les usines et dans plusieurs journaux locaux ne dure qu'un jour, tandis que les visuels seront diffusés de manière ciblée sur Facebook et Instagram pendant trois jours, a précisé la Bundeswehr.

"Nous offrons une multitude de carrières (...) et cela pourrait être une perspective méconnue justement pour du personnel technique", affirme un porte-parole de l'armée.

Vos commentaires