En ce moment
 

Acier: Tusk exhorte les Etats-Unis à revenir à "la réalité"

Acier: Tusk exhorte les Etats-Unis à revenir à
Le président du Conseil européen Donald TuskELVIS BARUKCIC

Le président du Conseil européen Donald Tusk a exhorté mercredi les Etats-Unis à revenir à "la réalité" dans leurs discussions commerciales avec les Européens, qui cherchent à obtenir une exemption définitive aux taxes douanières américaines sur l'acier et l'aluminium.

"Il est absurde de penser que l'UE pourrait être une menace pour les Etats-Unis. Nous devons ramener la réalité dans cette discussion, ce qui n'est pas le cas aujourd'hui", a-t-il déclaré à quelques heures d'un dîner des dirigeants européens en partie consacré au sujet.

Au cours de ce dîner, les 28 chefs d'Etat et de gouvernement de l'UE décideront "de la meilleure façon d'aller de l'avant dans les relations commerciales entre l'UE et les États-Unis", a expliqué M. Tusk.

"Là encore, l'unité est notre plus grande force. Et mon objectif est simple: rester fermes", a-t-il ajouté.

L'UE est exemptée jusqu'au 31 mai à minuit des taxes douanières américaines de 25% sur ses exportations d'acier et de 10% sur celles d'aluminium. Pour l'exempter définitivement, Washington exige une plus grande ouverture du marché européen.

Les Européens étudient plusieurs scénarios pour mettre un terme à ce conflit, certains étant prêts à discuter d'un accord commercial "restreint", d'autres à tolérer des quotas.

Si les taxes douanières américaines venaient finalement à être appliquées, l'UE a préparé des contre-mesures sur une liste de produits américains emblématiques, comme des jeans, du bourbon ou des motos, qu'elle menace de taxer lourdement.

Selon une source européenne, elle publiera cette liste jeudi au Journal officiel, avant de notifier officiellement l'Organisation mondiale du commerce (OMC) vendredi de ces possibles contre-mesures, ce qui constitue la dernière étape dans cette procédure.

Il lui faudra alors attendre 30 jours, soit d'ici à mi-juin, pour pouvoir éventuellement mettre en oeuvre ces contre-mesures en toute légalité, a précisé cette source.

La commissaire européenne au Commerce, Cecilia Malmström, a eu mardi un échange téléphonique avec son homologue américain Wilbur Ross. "Les contacts se poursuivront dans les jours à venir", a assuré la Commission, sans autre précision.

Vos commentaires