Affaire Ghosn : des représentants du gouvernement français à Tokyo

Affaire Ghosn : des représentants du gouvernement français à Tokyo

(Belga) Plusieurs représentants du gouvernement français seront à Tokyo mercredi pour une série de rencontres avec les différents protagonistes du dossier Renault-Nissan en vue de préparer l'après-Carlos Ghosn, affirme le quotidien Le Figaro à paraître le même jour.

Participeront notamment à ce voyage Martin Vial, directeur général de l'Agence des participations de l'Etat (APE), et Emmanuel Moulin, directeur de cabinet du ministre de l'Économie et des Finances Bruno Le Maire, détaille Le Figaro, s'appuyant sur les informations de "sources concordantes". Interrogé par l'AFP, le cabinet de M. Le Maire n'a pas fait de commentaires concernant ce déplacement. L'Etat français est le premier actionnaire de Renault, avec 15,01% du capital. Nissan en détient 15% mais sans droits de vote en assemblée générale. Par le jeu des participations croisées, Renault contrôle pour sa part 43% de Nissan, qu'il a sauvé de la faillite il y a près de 20 ans. Carlos Ghosn, inculpé notamment pour abus de confiance, a vu sa demande de libération sous caution de nouveau rejetée mardi et pourrait rester des mois en prison, ce qui rendrait difficile son maintien à la tête de Renault, dont il est toujours officiellement PDG. (Belga)

Vos commentaires