En ce moment
 

Alsace: les vendanges de crémant dès mercredi

Alsace: les vendanges de crémant dès mercredi
Vignoble près d'Eguisheim, en AlsacePATRICK HERTZOG

Les vendanges commenceront mercredi en Alsace pour le crémant et le 3 septembre pour les autres vins, un démarrage précoce en raison de la sécheresse de l'été, ont décidé lundi les viticulteurs alsaciens.

Ces dates du 22 août pour le crémant et du 3 septembre pour les vins d'appellation d'origine contrôlée (AOC) dits tranquilles ont été fixées lors de l'assemblée générale de l'Association des viticulteurs d'Alsace (AVA) à Colmar.

Il s'agit de dates particulièrement précoces pour le démarrage des vendanges dans le Haut-Rhin et le Bas-Rhin, généralement plutôt fixé début septembre.

En 2017, année où les vignes avaient été mises à mal par le gel, les vendanges de crémant avaient déjà été lancées tôt, le 24 août.

"Nous espérons un bon millésime, même s'il sera moins important que ce qu'on avait prévu" à cause de la sécheresse de l'été, a indiqué à l'AFP Jérôme Bauer, président de l'AVA, qui rassemble presque 4.000 viticulteurs.

Face à des raisins déjà arrivés à maturité, quelques viticulteurs ont fait une demande de pré-vendange et ont donné les premiers coups de sécateurs dès vendredi.

"Nous espérons vivement rentrer au moins un million d'hectolitres", après une production 2017 particulièrement faible de 907.000 hectolitres, a anticipé Gilles Neusch, directeur du Conseil interprofessionnel des vins d'Alsace.

Après un été chaud et sec à peine entrecoupé de quelques orages, les viticulteurs réunis lundi à Colmar ont souhaité que la question de l'irrigation, interdite pour les vins AOC, soit rapidement étudiée pour faire face à des températures s'annonçant de plus en plus élevées.

En Alsace, les vendanges, qui devraient s'étaler jusqu'en octobre, sont en grande majorité faites à la main, ce qui nécessite l'emploi d'environ 20.000 saisonniers, de plus en plus difficiles à recruter.

Entre fin d'exonérations de charges sociales rendant le salaire moins attractif et vendanges précoces entrant en concurrence avec les congés d'été ou avec les autres emplois saisonniers, "tous les ans, cela devient de plus en plus galère de trouver des vendangeurs", a regretté Jérôme Bauer.

Pour tenter de faciliter les choses, le Pôle Emploi de la région Grand Est dispose d'une cellule spéciale pour les candidats et le département du Haut-Rhin a accepté que les bénéficiaires du RSA puissent cumuler ce revenu avec un salaire de vendangeur.

En Champagne, les vendanges, qui mobilisent environ 120.000 vendangeurs, ont également commencé de manière précoce, avec un démarrage lundi dans plusieurs villages de l'Aube, tandis que le coup d'envoi des vendanges françaises a été donné le 7 août, comme presque tous les ans, par le petit village de Fitou dans l'Aude.

Vos commentaires