En ce moment
 

Autoroutes: feu vert à l'OPA de l'espagnol ACS sur Abertis, après celle d'Atlantia

Autoroutes: feu vert à l'OPA de l'espagnol ACS sur Abertis, après celle d'Atlantia
Feu vert à l'OPA d'ACS sur l'espagnol AbertisJORGE GUERRERO

Le régulateur espagnol des valeurs boursières a autorisé lundi l'OPA lancée par le groupe de BTP espagnol ACS sur le gestionnaire d'autoroutes Abertis pour créer un géant mondial du secteur, offre d'achat concurrente de celle de l'italien Atlantia.

L'offre publique, lancée par la filiale allemande d'ACS, Hochtief AG, porte sur le rachat de la totalité des actions du groupe qui se présente comme le premier gestionnaire d'autoroutes au monde, a précisé la Commission nationale du marché des valeurs (CNMV) dans un communiqué.

L'offre est fixée à 18,36 euros par action, valorisant ainsi Abertis à 18,18 milliards d'euros. L'offre d'Atlantia, actuellement fixée à 16,50 euros par action, valorise Abertis à 16,3 milliards d'euros.

Bien qu'en concurrence, ACS et Atlantia ont annoncé la semaine dernière qu'ils étaient en discussion, apparemment pour lancer une offre conjointe sur Abertis, et s'en répartir les actifs.

L'autorisation de la CNMV devrait permettre aux deux groupes de finaliser leur accord, et d'éviter ainsi la bataille d'OPA qui s'annonçait.

Atlantia, constructeur et gestionnaire des autoroutes italiennes, avait lancé son offre en mai dernier et obtenu le feu vert de la CNMV le 9 octobre. Le gouvernement espagnol avait donné son feu vert le 20 janvier dernier après avoir hésité parce qu'Abertis contrôle la société de satellites Hispasat, qui gère l'essentiel des communications gouvernementales espagnoles. Abertis a depuis enclenché la cession de cette filiale stratégique. Les actionnaires devront l'approuver le 13 mars.

ACS, dirigé par le propriétaire du Real Madrid Florentino Perez, avait contré en octobre l'offre d'Atlantia, dont le premier actionnaire est la famille Benetton.

Vos commentaires