Axa réorganise son assurance vie en Suisse, un coût de près de 350 M EUR à la clé

Axa réorganise son assurance vie en Suisse, un coût de près de 350 M EUR à la clé
L'assureur Axa réorganise son assurance vie en SuisseMARCO BERTORELLO

L'assureur Axa a annoncé mardi une réorganisation de ses opérations d'assurance vie collective en Suisse, une opération qui plombera de presque 350 millions d'euros ses comptes au premier semestre mais devrait lui permettre d'améliorer sa trésorerie à moyen terme.

Axa Suisse, filiale helvétique du groupe, va transférer d'ici la fin de l'année un portefeuille d'actifs de 31 milliards de francs suisses (environ 26 milliards d'euros, ndlr) à des fondations, régimes de retraites collectives gérés par un conseil d'administration indépendant, a-t-il annoncé dans un communiqué.

En vertu de cette réorganisation, Axa continuera à offrir ses services de gestion d'actifs aux fondations, notamment en assurant les risques décès et invalidité de ce portefeuille, tout en étant désormais déchargé des obligations légales et réglementaires liées à la détention de ces actifs.

À court terme, ce nouveau modèle va se traduire par une charge exceptionnelle d'environ 400 millions de francs suisses (soit environ 339 millions d'euros) lors du premier semestre 2018, liée au transfert du portefeuille.

Mais à plus long terme, l'opération devrait permettre à l'assureur de réduire ses besoins en capital dans le pays à hauteur d'environ 2,5 milliards de francs suisses d'ici à 2019, favorisant ainsi la remontée de trésorerie au groupe au cours des trois prochaines années.

Cette réorganisation est conforme à la stratégie déployée depuis plusieurs mois par Axa, qui veut - dans un contexte de taux bas - réduire ses activités en assurance-vie, épargne et prévoyance pour se recentrer sur des segments plus porteurs comme l'assurance dommage ou la santé.

"Ces dernières années, le faible niveau des taux d'intérêt ainsi que les strictes exigences réglementaires en Suisse n'ont cessé de détériorer la compétitivité des solutions d'assurance complète pour les entreprises et leurs salariés", explique Axa, soulignant les exigences élevées en capital auxquelles sont soumis les acteurs suisses de l'assurance vie.

"Un tel cadre réglementaire pousse les assureurs vie à être particulièrement prudents dans leur stratégie d'investissement, détériorant ainsi les perspectives de performance financière pour les entreprises et leurs salariés", conclut le groupe.

Vos commentaires