En ce moment
 

Basket: Monaco face à l'AEK Athènes en finale de la Ligue des champions

Basket: Monaco face à l'AEK Athènes en finale de la Ligue des champions
Les Monégasques ravis de leur victoire contre Riesen Ludwigsburg en Ligue des champions, le 4 mai 2018 à Athènes ANDREAS PAPAKONSTANTINOU

Monaco jouera la finale de la Ligue des champions de basket face à l'AEK Athènes et ses 18.000 supporteurs, dimanche dans la capitale grecque, après avoir dominé le club allemand de Ludwigsburg, 87 à 65.

Les Athéniens ont gagné le deuxième ticket en battant de justesse les Espagnols de Murcie, 77 à 75.

Il s'agirait du premier titre européen de l'AS Monaco dans cette compétition qui est l'équivalent de la C3 en basket. Elle a été créée par la Fédération internationale (Fiba) dans le cadre de son conflit avec l'Euroligue, qui organise les deux coupes les plus relevées, l'Euroligue (C1) et l'Eurocoupe (C2).

L'an passé, la "Roca Team" avait participé au premier Final Four de cette nouvelle épreuve et avait perdu en demi-finale contre les Turcs de Bandirma, dans la salle de Tenerife, futur vainqueur du trophée. Seuls deux joueurs de l'an passé sont toujours dans l'équipe actuelle, le capitaine Amara Sy et l'Ukrainien Sergii Gladyr.

L'écart final est grand, et pourtant les leaders du Championnat de France ont très mal commencé, accusant jusqu'à onze points de retard dans le premier quart-temps face à une défense très agressive.

Ils ont grignoté leur retard jusqu'à la pause (-2), sont passés devant au retour des vestiaires avant de faire exploser le troisième de la Bundesliga en fin de match. Le pivot bosnien Elmedin Kikanovic a été le meilleur homme du match (19 points à 100% de réussite au tir). Le réveil des Américains Chris Evans (17 points) et Gerald Robinson (18 points) a aussi fait du bien dans le troisième quart-temps.

"Jouer la finale, c'est doux, mais on veut le dessert aussi, on n'a pas fini de manger. Il y a eu un round d'observation, mais quand on a lâché les chevaux, on a vu le résultat", a commenté Georgi Joseph au micro de Canal Plus.

Depuis son retour dans l'élite il y a trois ans, Monaco s'est imposé comme l'une des meilleures équipes de ProA grâce à l'argent du milliardaire ukrainien Sergueï Dyadechko. L'ASM a remporté trois fois la Leaders Cup, mais pas le titre national.

Vos commentaires