En ce moment
 
 

Boeing 737 MAX - Aux USA, Boeing peut faire voler ses nouveaux 737 MAX pour les entreposer

(Belga) L'interdiction de vol provisoire des Boeing 737 MAX a été assortie aux Etats-Unis de "dispositions" pour permettre au constructeur de parquer les appareils fraîchement sortis des chaînes d'assemblage sur d'autres sites propres, a-t-on appris lundi auprès des autorités américaines.

Boeing avait annoncé la semaine dernière qu'il suspendait la livraison de ses avions 737 MAX 8 et 9, cloués au sol par les autorités de sécurité aérienne du monde entier. Mais il avait alors indiqué qu'il poursuivait leur fabrication. Avec une cadence de production de 52 appareils par mois, l'avionneur est confronté au défi du stockage de ces avions qu'il ne peut pas livrer aux compagnies aériennes. "La décision de clouer au sol (les 737 MAX) contient des dispositions autorisant Boeing à transporter les avions nouvellement produits pour les entreposer vers d'autres endroits" que le site où ils sont assemblés, aux Etats-Unis, a indiqué une porte-parole de l'agence fédérale de l'aviation (FAA). C'est la FAA, le régulateur américain, qui a pris la décision d'interdire provisoirement de vol ces appareils après deux accidents d'appareils de ce type, l'un d'Ethiopian Arlines le 10 mars qui a fait 157 morts et l'autre de la compagnie indonésienne Lion Air, le 29 octobre 2018, qui a tué 189 personnes. "L'endroit où Boeing choisit de les transporter relève d'une décision de l'entreprise", a ajouté la porte-parole. La FAA, le principal régulateur du transport aérien, est dans la ligne de mire parce que c'est elle qui autorise la mise en service des avions. Depuis une dizaine d'années, elle a externalisé cette mission, la confiant aux constructeurs aéronautiques eux-mêmes et à des experts externes. Ses détracteurs la suspectent d'avoir été trop complaisante avec Boeing, gros contributeur de l'économie américaine, dont les avions sont aussi sur la table des négociations commerciales entre Washington et Pékin. "Nous continuons de fabriquer des 737 MAX tout en évaluant comment la situation, incluant nos contraintes potentielles de capacité (de stockage), affecte notre système de production", a indiqué lundi Boeing. Le site de Renton (dans l'Etat de Washington) devrait être optimisé pour accueillir le maximum d'appareils. D'autres possibilités: le "Boeing Field", officiellement aéroport international du Comté de King, situé à Seattle dans l'Etat de Washington ou le Grant County International Airport également dans l'Etat de Washington où Boeing effectue des tests sur ses avions. (Belga)

Vos commentaires