En ce moment
 

Boeing rachète l'équipementier KLX pour 4,25 milliards de dollars

Boeing rachète l'équipementier KLX pour 4,25 milliards de dollars
Boeing passe une grosse commande à une usine drômoise pour son 737 MaxSAUL LOEB

L'avionneur américain Boeing a annoncé mardi racheter pour 4,25 milliards de dollars l'équipementier aéronautique américain KLX, poursuivant ainsi son offensive dans l'activité très lucrative des services.

Le constructeur aéronautique indique que cette transaction va se faire en numéraire, Boeing proposant 63 dollars par titre KLX et reprenant la dette de l'entreprise qui s'élève à 1 milliard de dollars.

Cette opération va se traduire par des économies d'environ 70 millions de dollars par an d'ici 2021 et n'aura pas d'impact dans les résultats à venir de Boeing mais pourrait doper les bénéfices à partir de 2019.

"Cette acquisition est la prochaine étape dans notre stratégie de croissance dans les services, et est l'opportunité de développer cette activité de façon rentable et de mieux servir nos clients dans un marché des services qui va s'élever à 2.600 milliards de dollars dans les dix prochaines années", assure Stan Deal, le patron de Boeing Global Services, la division regroupant les services.

KLX est un équipementier qui fournit des pièces détachées et assure des services pour les industries aéronautique et de défense et a réalisé l'an dernier des ventes de 1,4 milliard de dollars. L'entreprise possède également une activité Energie qu'elle va devoir céder avant la finalisation de son acquisition par Boeing prévue au troisième trimestre 2018.

Boeing s'est lancé l'an dernier dans les services (maintenance des avions, formation...) et s'est fixé l'objectif d'atteindre un chiffre d'affaires de 50 milliards de dollars en cinq ans contre près de 15 milliards en 2017.

Pour y parvenir, le groupe de Chicago table notamment sur des acquisitions.

Vos commentaires