En ce moment
 

Cagnotte Leetchi de l'ex-boxeur Dettinger: l'affaire renvoyée à Paris

Cagnotte Leetchi de l'ex-boxeur Dettinger: l'affaire renvoyée à Paris
L'ex-boxeur Christophe Dettinger à sa sortie de la maison d'arrêt de Fleury-Mérogis (Essonne), le 20 février 2019GEOFFROY VAN DER HASSELT
Internet

Le litige autour du versement de la cagnotte de soutien à l'ex-boxeur Christophe Dettinger se réglera finalement à Paris, le tribunal d'Evry (Essonne) s'étant dessaisi mardi de l'affaire, a-t-on appris auprès du tribunal.

Leetchi avait assigné l'organisateur de la cagnotte devant le tribunal d'Evry (Essonne) pour demander à la justice de l'autoriser à bloquer les fonds.

A l'inverse, le couple Dettinger et l'organisateur de la cagnotte ont eux assigné la plateforme de dons en ligne devant le tribunal de Paris pour demander à ce que les sommes récoltées soient versées. L'audience à Paris est prévue mercredi.

Dans sa décision de mardi et "dans l'intérêt d'une bonne justice", le tribunal d'Evry a estimé que les deux affaires devaient être instruites et jugées ensemble, et s'est dessaisi au profit de Paris.

La cagnotte avait été créée début janvier en soutien à Christophe Dettinger, filmé en train de frapper deux gendarmes lors de l'acte 8 des "gilets jaunes" le 5 janvier à Paris. Il avait été condamné en février à un an de prison, aménagé en semi-liberté.

Elle avait rencontré un vif succès en quelques jours (environ 130.000 euros récoltés selon Leetchi, 145.000 selon les Dettinger) avant d'être clôturée par la plateforme devant la polémique suscitée par l'initiative, vivement critiquée notamment par plusieurs membres du gouvernement.

En février, Leetchi avait annoncé avoir assigné l'organisateur de la cagnotte pour bloquer les fonds. Selon la plateforme, l'organisateur avait en effet demandé à ce que les sommes soient "directement" versées sur le compte de l'épouse de Christophe Dettinger (au lieu du compte joint du couple, initialement désigné), et ce "sans justificatif de l'utilisation des fonds conforme à l'objet de la cagnotte". Des demandes susceptibles selon Leetchi d'exposer la plateforme à un "dommage imminent", et d'engager sa responsabilité.

Leetchi explique que l'organisateur s'était engagé à ce que les sommes récoltées servent "uniquement" à couvrir les frais de justice de M. Dettinger, sur présentation de justificatifs.

Une version "totalement contestée" par l'organisateur, selon son avocate Laurence Léger, qui défend également le couple Dettinger. "Il a toujours dit que la cagnotte visait à aider la famille, il ne s'est jamais engagé à ce que les fonds ne servent que pour les frais d'avocats", assure-t-elle.

Dans une troisième procédure civile qui se tiendra ultérieurement à Paris, l'épouse du boxeur réclame environ trois millions d'euros de dommages et intérêts à la plateforme, le "préjudice" subi selon elle par la clôture prématurée de la cagnotte.

Vos commentaires