En ce moment
 
 

Californie: le nouveau gouverneur renonce au TGV entre Los Angeles et San Francisco

Transports

(Belga) Le nouveau gouverneur de Californie, Gavin Newsom, a annoncé mardi son intention d'abandonner le projet de train à grande vitesse entre Los Angeles et San Francisco, trop coûteux et trop long à ses yeux.

"Il ne fait pas de doute que l'économie et la qualité de vie dans notre Etat dépendent de l'amélioration des transports. Mais soyons réalistes. Le projet tel qu'il est prévu actuellement coûterait trop cher et prendrait trop de temps", a lancé le gouverneur démocrate dans son discours sur "l'état de l'Etat", une allocution délivrée chaque année par le gouverneur en place. La Californie est l'Etat le plus riche et le plus peuplé des Etats-Unis (environ 40 millions d'habitants, plus que le Canada). En 2008, les électeurs californiens avaient autorisé par référendum un plan d'investissement de près de 10 milliards de dollars pour le financement partiel de 830 km de ligne à grande vitesse entre San Francisco, au nord, et le bassin de Los Angeles, au sud, d'ici 2029. Des investissements locaux et fédéraux devaient abonder le projet. Mais le programme s'est heurté à de nombreuses oppositions et procédures en justice, et les travaux n'ont pas pu démarrer avant 2015, dans le centre de l'Etat. Selon les dernières estimations, le coût du projet de TGV avait augmenté de 20%, pour atteindre 77 milliards au total, et la ligne ne pourrait pas être achevée avant 2033 au mieux. "Pour l'instant, il n'y a tout simplement pas moyen de relier Sacramento (nord) à San Diego (sud), même pas San Francisco à L.A.", a tranché le gouverneur Newsom. "Cependant, nous avons la capacité de terminer la liaison ferroviaire à grande vitesse entre Merced et Bakersfield", deux villes du centre de la Californie dans une région agricole et relativement enclavée. "Il s'agit de transformation économique et de débloquer le potentiel énorme de la Vallée centrale", a-t-il affirmé. (Belga)

Vos commentaires