En ce moment
 

Canada: affluence dans les premiers magasins de cannabis en Ontario

Canada: affluence dans les premiers magasins de cannabis en Ontario
Les premiers magasins privés de cannabis ont ouvert lundi en Ontario, suscitant l'engouement des consommateurs de cette province, la plus peuplée du Canada, près de six mois après la légalisation de Michel COMTE
cannabis, Consommation

Les premiers magasins privés de cannabis ont ouvert lundi en Ontario, suscitant l'engouement des consommateurs de cette province, la plus peuplée du Canada, près de six mois après la légalisation de cette drogue à des fins récréatives.

Depuis la légalisation le 17 octobre, les Ontariens ne pouvaient se procurer du cannabis qu'en commandant en ligne auprès de la société gouvernementale de distribution.

A Toronto, des dizaines de personnes ont campé toute la nuit en face de la seule boutique de cette métropole de près de trois millions d'habitants, à ouvrir ses portes lundi.

"C'est incroyable de pouvoir aller (acheter du cannabis) dans un magasin sans risquer des poursuites, maintenant que c'est légal", témoigne pour l'AFP Stéphanie, après avoir attendu pendant douze heures devant le magasin Hunny Pot.

"Apparemment, ils ont fait un bon boulot de décoration à l'intérieur, c'est sophistiqué", relève David, l'un des premiers clients de cette boutique. "Globalement c'est une expérience très agréable de pouvoir acheter du cannabis récréatif dans un magasin légal, pour adultes".

- Loterie -

A Ottawa, un acheteur a confié avoir attendu deux heures dans le froid pour être le premier client du magasin Fire and Flower.

"C'est le début de la vente au détail en Ontario, le plus grand marché au Canada, nous avons donc de grands espoirs pour notre magasin", a dit à l'AFP Trevor Fencott, directeur de cette boutique.

"Nous nous attendons à de bonnes ventes aujourd'hui", a-t-il ajouté pendant que les clients affluaient dans chez Fire and Flower, dans le centre d'Ottawa.

Le Canada est devenu en octobre le second pays au monde à légaliser la possession et la consommation de cannabis récréatif, cinq ans après l'Uruguay.

Ces derniers mois, tout un réseau de sites dédiés et de points de vente a fleuri dans le pays et chacune des dix provinces a mis en oeuvre son cadre de distribution.

Au Québec, la légalisation suscite un tel engouement que les boutiques gouvernementales, prises d'assaut par les consommateurs, doivent fermer plusieurs jours par semaine en raison d'un approvisionnement insuffisant.

En Ontario, la vente du cannabis récréatif a été confiée au secteur privé et une loterie a été organisée en décembre pour l'attribution de permis d'exploitation.

Des milliers d'entrepreneurs ont manifesté leur intérêt pour ouvrir une boutique dans cette province de quatorze millions d'habitants mais seulement 25 permis ont été délivrés. Une dizaine de boutiques ont ouvert lundi, jour fixé par le gouvernement provincial pour le début de la vente au détail.

Vos commentaires