En ce moment
 

Cannes: les salariés du Carlton accusent la direction de soustraire les bénéfices

Cannes: les salariés du Carlton accusent la direction de soustraire les bénéfices
L'hôtel Carlton de Cannes, avec ses 343 chambres, ici le 24 août 2016VALERY HACHE

L'hôtel Carlton, passé sous gestion qatarie en 2014, a été assigné en justice par ses salariés qui l'accusent d'afficher des déficits artificiels grâce à un système de loyer payé à une société intermédiaire, les privant au passage d'une partie de leurs gains, a-t-on appris vendredi auprès de leur avocat.

En plein festival de Cannes, les hôtels de la Croisette affichent complet et le Carlton, avec ses 343 chambres et suites dont les tarifs peuvent monter jusqu'à 15.000 euros la nuit, ne fait pas exception.

"Pourtant on n'a jamais eu un si grand déficit (1,6 million d'euros pour 55 millions de chiffre d'affaires). Nous avons donc mandaté un expert pour savoir pourquoi, regarder le prix moyen, le taux de remplissage, etc, et ils ont découvert que les comptes sont asséchés par des loyers et redevances versés à une société propriétaire des fonds et des murs", affirme à l'AFP Ange Romiti, secrétaire général du syndicat CGT des hôtels-cafés-restaurants de Cannes.

"On a un accord de participation, mais il ne se déclenche pas car il n'y a pas de bénéfices", ajoute-t-il. Il redoute aussi que ce déficit chronique ne serve à justifier un mauvais coup porté au personnel lors de la reprise des travaux d'extension et d'embellissement de l'hôtel.

Interrogé par l'AFP, le Carlton s'est refusé à tout commentaire renvoyant sur Intercontinental à Londres et Katara Hospitality au Qatar.

L'assignation au tribunal de commerce de Paris, compétent en la matière, a débouché sur une première audience début mai. Le dossier a été renvoyé au 5 juillet.

"L'organisation mise en place par les dirigeants du Carlton, avec le soutien des associés qataris, a eu pour objectif de minorer les recettes de la société d'exploitation, d'entraîner une entrave à son fonctionnement et un préjudice important à l'égard des salariés", assure l'avocate du comité d'entreprise, Me Maud Gautier.

"Si le tribunal nous donne raison, il y aura des dommages et intérêts", ajoute-t-elle, parlant de "sommes importantes". "On peut se poser aussi la question de l'optimisation fiscale au vu du montage".

Le Carlton emploie l'équivalent de plus de 400 salariés, en comptant les saisonniers.

Le Qatar est très présent dans le luxe et des ressortissants de cet Etat du Golfe détiennent d'autres hôtels sur la Côte d'Azur (le Martinez et le Carlton à Cannes et le Palais de la Méditerranée à Nice) et à Paris. Le Qatar est aussi le deuxième actionnaire du groupe AccorHotels.

Vos commentaires