En ce moment
 

Foot-Cyclisme: Carrefour ne parrainera plus les Bleus et le Tour de France en 2019

Foot-Cyclisme: Carrefour ne parrainera plus les Bleus et le Tour de France en 2019
Les contrats de partenariat de Carrefour avec l'équipe de France de football et le Tour de France, qui arrivent à échéance fin 2018, ne seront pas renouvelésPhilippe HUGUEN
sport

Carrefour ne renouvellera pas en 2019 ses partenariats de longue date avec l'équipe de France de football et le Tour de France cycliste, dans le cadre de son recentrage stratégique sur l'alimentaire.

Le distributeur parrainait les Bleus depuis 1998. Il était également partenaire du célèbre maillot -à pois rouges- du meilleur grimpeur de la Grande Boucle, en ayant pris la suite, en 2009, des supermarchés Champion passés sous enseigne Carrefour.

Le distributeur a tenu à souligner que ces deux contrats ne prendront fin qu'après le Tour de France 2018 et la Coupe du monde 2018 en Russie, et qu'il reste donc normalement "engagé" sur ces deux événements sportifs majeurs.

Le nouveau PDG du groupe, Alexandre Bompard, a lancé en janvier un grand plan de transformation et de réduction des coûts pour Carrefour, avec l'ambition d'investir dans le commerce en ligne et de refondre son offre de produits frais, notamment bio.

Dans le cadre de cette stratégie, la politique de parrainage du groupe est ainsi "remise à plat", même si Carrefour "continuera à soutenir des événements", a-t-on précisé.

Les montants qui ont été investis par Carrefour dans ces deux partenariats, football et cyclisme, pourraient être compris entre 2 et 3 millions d'euros par an pour chaque contrat, selon les estimations de certains médias.

Au titre de ses sponsors officiels, l'équipe de France de football peut toujours compter sur l'équipementier Nike (à hauteur de 50 millions d'euros), suivis par le PMU et le Crédit Agricole (pour un montant estimé de 8 millions d'euros chacun), ainsi que Volkswagen, Orange ou encore EDF.

Après le départ annoncé de Carrefour, la Fédération française de football (FFF) devrait annoncer en fin de semaine l'entrée d'un nouveau partenaire.

Arrivé l'été dernier de Fnac-Darty, Alexandre Bompard a évalué à 2 milliards d'euros les économies nécessaires au redressement de Carrefour, qui a affiché une perte nette de plus de 500 millions d'euros en 2017.

Son plan de refonte prévoit la suppression de 2.400 postes via un plan de départ volontaires. Est également prévue la sortie du groupe - par cession ou fermeture - de 273 ex-magasins Dia, qui concerne plus de 2.000 salariés avec un plan social à la clé.

Avec quelque 12.300 magasins sous enseigne dans le monde et 374.478 collaborateurs, le géant français de la distribution - qui était encore en 2001 le numéro deux mondial du secteur - occupe désormais la neuvième place.

Vos commentaires