En ce moment
 

Les tensions commerciales Chine-USA pourraient être bonnes pour l'économie, estime Mnuchin

Les tensions commerciales Chine-USA pourraient être bonnes pour l'économie, estime Mnuchin
Le secrétaire au Trésor américain Steven Mnuchin à Nusa Dua (Indonésie) le 13 octobre 2018.Goh Chai Hin
Chine

Le secrétaire américain au Trésor Steven Mnuchin a estimé samedi, à rebours du FMI qui craint pour la croissance, que les tensions commerciales entre États-Unis et Chine pourraient in fine être bonnes pour l'économie mondiale.

“Notre objectif avec la Chine est très clair: c'est d'avoir une relation commerciale plus équilibrée", a-t-il expliqué au cours d'un point de presse en marge de la réunion du Fonds monétaire international et de la Banque mondiale à Bali en Indonésie.

"Je pense que si nous y parvenons ce sera bon pour les entreprises américaines, les travailleurs américains, les Européens, le Japon, tous nos autres alliés, et bon pour la Chine", a-t-il poursuivi.

"Notre objectif est d'augmenter les exportations et d'avoir une relation plus équilibrée, équitable, pour que nos entreprises puissent faire des affaires dans des termes qui sont similaires à ceux qui sont en vigueur" aux États-Unis, a ajouté le secrétaire au Trésor.

Les tensions commerciales entre Washington et Pékin, mais aussi avec les Européens, se sont amplifiées ces derniers mois, marqués par une surenchère des mesures de rétorsion. Washington a à ce jour imposé des droits de douanes supplémentaires sur 250 milliards d'importations chinoises. Et Pékin a rétorqué en imposant des taxes sur 110 milliards de dollars de marchandises américaines.

Le FMI a abaissé cette semaine ses prévisions de croissance, invoquant une montée des risques parmi lesquels ceux liés à ce différend.

Le président américain et son homologue chinois Xi Jinping se sont montrés jusqu'alors inflexibles. Donald Trump justifie son offensive par le fait qu'il entend obtenir de Pékin un changement concernant des pratiques commerciales qu'il juge "déloyales" (transfert de technologies forcé, dumping, "vol" de propriété intellectuelle). L'administration chinoise ne compte pas négocier avec "un couteau sous la gorge".

Une rencontre entre le président américain et son homologue chinois à l'occasion du sommet du G20 de novembre, pour éventuellement conclure un accord, a été évoquée.

Mais "je ne pense pas qu'une décision ait été prise sur cette rencontre", a tempéré Steven Mnuchin.

"C'est quelque chose que j'encouragerais, et de quoi on discute", a-t-il indiqué. "Pour le moment il n'y a pas de conditions préalables, le président décidera".

Vos commentaires