Christophe Bacquié, Méditerranéen de coeur qui met la mer à l'honneur

Christophe Bacquié, Méditerranéen de coeur qui met la mer à l'honneur
Christophe Bacquié, chef du restaurant de l'hôtel du Castellet, dans le Var, obtient une troisième étoile au guide Michelin, le 5 février 2018 à La Salle Musicale, à Boulogne-BillancourtJACQUES DEMARTHON

Le chef du restaurant de l'hôtel du Castellet (Var) Christophe Bacquié, quadragénaire attaché à la mer Méditerranée auréolé lundi d'une troisième étoile au Michelin, cuisine des "plats affectifs" - comme il les surnomme - depuis son enfance.

"Il sait faire une cuisine profonde qui a beaucoup de goût mais qui est très technique, la réalisation est extrêmement pointue, ancrée dans la Méditerranée", a décrit à l'AFP Michael Ellis, directeur international des guides Michelin.

Sur sa carte, Christophe Bacquié invite ses clients à "prendre le large" avec "une promenade en 8 escales". Dans l'assiette, la mer a la part belle, du "sparidé: plancton marin-radis-clémentine" à la "langoustine-butternut".

La mer submerge aussi la décoration du restaurant, jalonné de courbes bleu marine tout en étant largement ouvert sur la nature provençale et ses grands pins.

C'est en Corse, où il a grandi, que Christophe Bacquié a fait ses classes, dès l'enfance, dans l'hôtel Bellevue, tenu par sa mère et son beau-père à Lumio (Haute-Corse). Il rejoint en 1991 l'Oasis (3 étoiles à l'époque) à Mandelieu-la-Napoule sous la direction de Stéphane Raimbault et Louis Outhier.

Suivent quelques années parisiennes, où cet amateur de vin et de cigares achève sa formation à l’Amphyclès, avec Philippe Groult, puis au Sofitel de La Défense. Pendant deux ans, il est chef de partie de la Maison Prunier, réputée pour ses fruits de mer.

A 25 ans, il rentré en Corse, pour devenir sous-chef à La Villa, à Calvi, membre de la chaîne Relais & Châteaux. C'est dans ce même restaurant, dont il devient chef de cuisine en 2000, qu'il recevra sa première étoile en 2002, puis la deuxième cinq ans plus tard. Meilleur ouvrier de France en 2004, il est récompensé en 2008 par le Relais Gourmand Trophy et devient "Grand Chef" Relais et Châteaux.

Un an plus tard, il décide de relever un nouveau défi et quitte la Corse pour la Provence, où il dirige la restauration de l'hôtel du Castellet, le Montecristo, à quelques encablures du circuit automobile. En 2010, il retrouve une deuxième étoile Michelin dans cet établissement. Consécration symbolique, cinq ans plus tard, la table du restaurant gastronomique de l'hôtel du Castellet prend son nom "le restaurant Christophe Bacquié".

Dans une interview à Elle, ce grand brun aux cheveux gominés en arrière, aujourd'hui âgé de 45 ans, se décrit comme "un cuisinier assez classique, en fait. Et Méditerranéen de coeur…" et rend hommage aux "grands maîtres" qui ont jalonné sa carrière.

Fan de rugby et de rallye automobile, il est père de deux enfants.

Vos commentaires