En ce moment
 

Contrôles de police à Anvers visant des lignes internationales de bus

(Belga) La police fédérale a mené samedi à Anvers une action de contrôles de grande ampleur ciblant les lignes internationales de bus low-cost. L'action, baptisée "Columbus", en était à sa troisième édition.

Les bus ont été localisés sur l'autoroute à l'aide d'un hélicoptère de la police avant d'être escortés par des motards de la police de la route jusqu'à Wilrijk, où les conducteurs, passagers et leurs bagages ont été soumis à des contrôles poussés. La police a notamment eu recours à des chiens entraînés à la détection d'explosifs, drogues ou argent liquide. Les résultats de l'action seront connus samedi soir mais on sait d'ores et déjà qu'un bus n'a pas pu reprendre sa route. L'action a mobilisé un total de 168 personnes: des policiers mais aussi des membres du parquet d'Anvers, de l'office des Etrangers, des douanes, de la Protection civile et de la ville d'Anvers. Une telle action permet à la police d'avoir une meilleure image du public utilisateur des lignes internationales de bus à bas coûts. Ces moyens de transport sont souvent utilisés par des trafiquants de tous poils (de drogues, d'armes, de cigarettes et même d'êtres humains) car ils leur permettent de traverser les frontières sans avoir à montrer patte blanche. Mehdi Nemmouche, l'auteur de l'attentat au Musée juif de Bruxelles, avait utilisé une de ces lignes de bus pour passer de la Belgique à la France. Le ministre de l'Intérieur, Pieter De Crem (CD&V), et la Commissaire général de la police fédérale, Marc De Mesmaeker, étaient notamment présents samedi pour assister au déroulement de l'opération "Columbus". (Belga)

Vos commentaires