En ce moment
 
 

Crash aérien en Ethiopie - Les Etats-Unis obligent Boeing à modifier le 737 MAX mais n'immobilisent pas ces avions

(Belga) Les Etats-Unis vont obliger Boeing à procéder à des modifications du 737 MAX 8 et du 737 MAX 9 mais ne vont pas clouer ses avions au sol, après après l'accident mortel d'un appareil de ce type dimanche en Ethiopie. Ils prennent le contre-pied de la Chine, de l'Indonésie et de Singapour entre autres, et de diverses compagnies aériennes, qui ont annoncé l'immobilisation des 737 MAX 8.

L'agence fédérale de l'aviation (FAA), un des principaux régulateurs du transport aérien, a demandé à l'avionneur d'effectuer les changements requis "au plus tard en avril", selon une communication aux autorités de l'aviation civile internationale. Ces modifications portent sur des logiciels et le système de contrôle MCAS conçus pour éviter les décrochages de ces avions. Boeing doit également actualiser le manuel destiné à la formation des pilotes de ces avions. "Si nous identifions un problème affectant la sécurité, la FAA prendra des mesures immédiates et appropriées", a-t-elle assuré. Dans la foulée, la Chine, l'Indonésie, la Corée du Sud et la Mongolie ont décidé d'immobiliser tous les avions de ce type, de même que les compagnies Ethiopian Airlines, Cayman Airways et la sud-africaine Comair. Les compagnies aériennes mexicaine Aeromexico et brésilienne Gol ont aussi annoncé lundi l'immobilisation de leurs Boeing 737 MAX 8. Le régulateur de l'aviation civile de Singapour a annoncé aussi interdire mardi ces Boeing 737 MAX. Un tel appareil de la compagnie Ethiopian Airlines s'est écrasé dimanche au sud-est d'Addis Abeba peu après le décollage, tuant les 157 passagers et membres d'équipage. C'est ce même modèle, version remotorisée du 737, qui s'était abîmé en mer en Indonésie fin octobre, entraînant la mort des 189 personnes à bord, là aussi quelques minutes après le décollage. (Belga)

Vos commentaires