En ce moment
 

Début de l'exploitation commerciale du TGV La Meque-Médine

Début de l'exploitation commerciale du TGV La Meque-Médine
Des passagers saoudiens sur le quai d'une gare à La Mecque, lors de l'inauguration du train à grande vitesse reliant cette ville sainte à Médine, le 11 octobre 2018BANDAR ALDANDANI

La ligne du train à grande vitesse reliant en deux heures La Mecque à Médine, deux villes saintes de l'islam dans l'ouest de l'Arabie saoudite, a été ouverte jeudi au public.

A 08H00 (05H00 GMT), deux trains avec 417 passagers à bord chacun, sont respectivement partis de La Mecque et de Médine, a indiqué l'agence officielle saoudienne SPA.

Ce TGV baptisé Haramain transportera pèlerins musulmans ainsi que voyageurs réguliers sur les 450 km entre les deux villes, via le port de Jeddah, a ajouté la même source, précisant que deux dessertes quotidiennes sont prévues dans chaque sens.

Le roi Salmane avait inauguré le 25 septembre ce train, considéré par les autorités comme le plus grand projet de transport au Moyen-Orient.

Trente-cinq trains, capables de rouler à 300 km/h, transporteront d'une ville à l'autre des centaines de passagers en deux heures, contre environ cinq heures auparavant, ont déclaré des responsables des transports.

Fin 2011, le consortium espagnol Al Shoula, composé de 12 entreprises espagnoles et de deux saoudiennes, avait raflé ce méga contrat devant des concurrents allemand, japonais et français.

Il représentait au départ 6,7 milliards d'euros. En 2016, la mise en service avait été repoussée à mars 2018 et l'Arabie saoudite avait accepté un paiement supplémentaire de 150 millions d'euros pour compenser les surcoûts liés aux travaux réalisés en plein désert, mais aussi à la mise en marche des trains et à l'installation des gares sur le parcours.

En mai dernier, le consortium espagnol avait annoncé un nouveau surcoût de 210 millions d'euros pour Ryad.

Vos commentaires