En ce moment
 

Des éleveurs du Namurois lancent un projet de petit abattoir coopératif

Des éleveurs du Namurois lancent un projet de petit abattoir coopératif

(Belga) Face aux scandales à répétition et surtout au manque d'abattoirs qui se profile après la fermeture, prévue en juin, de l'abattoir de Sclain, sept éleveurs de volailles du Namurois et la coopérative Paysans-Artisans, soutenus par la Région wallonne, ont décidé de lancer un projet de petit abattoir coopératif (PAC).

La coopérative à finalité sociale a été constituée lundi et présentée ce mercredi à Floreffe, où elle sera établie, en présence du ministre wallon de l'Agriculture, René Collin (cdH). Elle visera à mettre à la disposition des petits éleveurs de volailles, engagés dans une démarche de circuit court, un outil d'abattage, qu'ils gèreront eux-mêmes, adapté à leurs besoins. L'abattoir demandera par ailleurs la certification bio. Dans un premier temps, quelque 15.000 volailles devraient y être abattues annuellement, ce qui représente un jour d'abattage par semaine. Dans les 3 ans, ce chiffre devrait passer à 30.000, pour une capacité d'abattage théorique de l'outil de quelque 75.000 volailles par an. Le montant total de l'investissement s'élève à 250.000 euros, dont 90% sont subsidiés par le ministère wallon de l'Agriculture dans le cadre de l'appel à projets "Hall Relais agricole". Les travaux devraient débuter fin juin et l'abattoir, qui initialement ne sera pas accessible aux particuliers, pourrait ouvrir ses portes au printemps 2019. "Cette démarche est un superbe exemple de mutualisation des services et de rapprochement vis-à-vis du consommateur", s'est réjoui René Collin en plaidant pour que ce nouvel outil "soit valorisé au mieux au bénéfice du plus grand nombre". (Belga)

Vos commentaires