En ce moment
 

Du champagne pour le premier vol en vingt ans entre Ethiopie et Erythrée

(Belga) Le premier vol commercial en vingt ans entre l'Ethiopie et l'Erythrée a relié mercredi Addis Abeba à Asmara, nouvelle étape de la réconciliation spectaculaire en cours entre les anciens ennemis de la Corne de l'Afrique, qui ont sablé le champagne à bord de l'avion.

Les passagers ont dansé et chanté à bord de l'appareil après son atterrissage à Asmara. Certains passagers ont embrassé à l'arrivée des membres de leurs familles qu'ils n'avaient pu rencontrer depuis des années. Du champagne a été servi aux passagers toutes classes confondues qui se sont pris en photo à bord. Des roses ont aussi été distribuées à bord. A l'arrivée, les passagers ont dansé avec la foule qui les attendait en agitant les drapeaux des anciens frères ennemis. "L'oiseau de paix vient d'atterrir à Asmara", a annoncé sur Twitter Ethiopian Airlines dont le vol ET0312 avait quitté l'aéroport international Bole d'Addis Abeba une heure et demie plus tôt. En raison de la forte demande, le géant africain du transport aérien a ajouté qu'un autre de ses avions avait quitté Addis Abeba quinze minutes plus tard à destination de l'Erythrée. Jadis province de l'Ethiopie, l'Erythrée a fait sécession en 1993 après une trentaine d'années de guerre. Un conflit territorial sur la frontière a suivi la déclaration d'indépendance, débouchant sur un conflit qui fit quelque 80.000 morts et a été prolongé par une longue période d'hostilité qui vient tout juste de s'achever. Le mois dernier, le nouveau Premier ministre éthiopien, le réformateur Abiy Ahmed, avait créé la surprise en déclarant accepter un règlement du conflit frontalier datant de 2002. Il y a deux semaines, il s'est rendu en visite officielle à Asmara où il a signé avec le président érythréen Issaias Afeworki une déclaration mettant officiellement fin à vingt ans d'état de guerre. Le président Afeworki lui a rendu sa visite le weekend dernier, rouvrant l'ambassade d'Erythrée à Addis Abeba. Le rétablissement des relations aériennes était prévu mercredi parmi les mesures de normalisation entre les deux anciens ennemis. Le rapprochement a été bien accueilli en Ethiopie où la population partage des liens culturels étroits avec les Erythréens et où des familles sont séparées de leurs proches, de l'autre côté de la frontière. Le processus devrait aussi se traduire par une dynamique économique pour les deux nations, rouvrant notamment à l'Ethiopie un accès à la mer via les ports érythréens. L'Ethiopie, un pays qui connaît une forte croissance, doit aujourd'hui faire transiter son commerce par les ports de Djibouti. Enfin, le dégel des relations bilatérales a relancé l'espoir que des changements se produiront également en Erythrée, un des régimes les plus fermés du monde. (Belga)

Vos commentaires