En ce moment
 

Elon Musk accuse deux analystes de spéculer contre Tesla

Elon Musk accuse deux analystes de spéculer contre Tesla
Elon Musk, l'emblématique patron fondateur de Tesla, a accusé vendredi deux analystes financiers d'être des spéculateursAlberto E. Rodriguez

Elon Musk, l'emblématique patron fondateur de Tesla, a accusé vendredi deux analystes financiers d'être des spéculateurs, faisant encore monter d'un cran la polémique qui semble surtout nuire au cours de Bourse de son entreprise.

L'action Tesla a chuté de 5,55% la veille à Wall Street, les investisseurs sanctionnant les frasques de M. Musk lors d'une conférence téléphonique de présentation des résultats du premier trimestre mercredi soir.

L'entrepreneur d'origine sud-africaine s'était montré réticent à aborder les sujets qui fâchent, et notamment la situation financière de la société, et avait qualifié les questions de deux analystes "d'ennuyeuses et imbéciles".

Il avait préféré donner la parole, par l'intermédiaire de YouTube, à un jeune actionnaire du groupe en déclarant: "Nous allons aller sur YouTube, désolé. Ces questions sont arides. Elles m'emmerdent".

Vendredi, Elon Musk en a remis une couche.

"Les questions +arides+ n'étaient pas posées par des investisseurs, mais plutôt par deux analystes ayant vendu à découvert Tesla et qui essaient de justifier leur thèse. Ils sont en fait du côté opposé aux investisseurs", a-t-il écrit sur son compte Twitter.

Et d'insister: "Les deux personnes dont j'ai ignoré les questions sur les résultats du premier trimestre sont des analystes qui parient sur le plongeon de Tesla et qui représentent le parti des vendeurs à découvert, et non les investisseurs".

La vente à découvert consiste à emprunter un actif dont on pense que le prix va baisser et à le vendre, avec l'espoir d'empocher une différence au moment où il faudra le racheter pour le rendre au prêteur.

"Il est important de savoir que Tesla est le titre le plus vendu à découvert (c'est-à-dire celui contre lequel on parie le plus) du marché et l'a toujours été", s'est encore défendu vendredi Elon Musk.

Joseph Spak de RBC capital Markets et Toni Sacconaghi de Sandford Bernstein, les deux analystes mis en cause par le dirigeant, recommandent néanmoins dans leurs notes respectives aux investisseurs de "conserver" (hold) les actions Tesla.

Le titre Tesla perdait toutefois encore 0,45% à 283,11 dollars vendredi à l'ouverture de Wall Street.

Vos commentaires