En ce moment
 

Exceptionnellement, deux vols de l'ange au carnaval de Venise

Exceptionnellement, deux vols de l'ange au carnaval de Venise
L'"ange guerrier" Micol Rossi s'élance du campanile de la Place Saint-Marc lors du carnaval de Venise le 24 février 2019 Alberto PIZZOLI
Italie

Le carnaval de Venise a débuté dimanche non pas un mais deux vols à partir du campanile de la place Saint-Marc, les organisateurs ayant accepté de faire précéder la traditionnelle "Marie" d'une jeune femme atteinte de la maladie de Crohn.

Chaque premier dimanche du carnaval de Venise à 11H00, une jeune femme, élue "Marie" lors de l'édition précédente, s'élance du campanile, accrochée à un câble, en lançant des confettis aux milliers de personnes déguisées, portant masques et costumes d'époque colorés, massées sur la place, pour rejoindre le doge 80 mètres plus bas.

Cette année, Erika Chia, 20 ans, s'est pliée à la tradition, tout sourire, sur les notes de "Space Oddity" de David Bowie.

"J'ai le coeur qui bat à 1.000 à l'heure. Je m'imaginais que ça pourrait être très émouvant, mais pas à ce point", a-t-elle déclaré à AFPTV.

Exceptionnellement, son vol a été précédé par celui d'un "ange guerrier", Micol Rossi, 27 ans, avec laquelle les organisateurs ont souhaité ajouter à la tradition et à la joie un message d'espérance et de ténacité, sur les notes du "Boléro" de Ravel.

"Ça a été une émotion unique voir toute la ville de Venise d'en haut, c'est la ville la plus belle du monde", a déclaré Micol Rossi à AFPTV. "Je me suis élancée pour beaucoup de gens qui souffrent d'une maladie en ce moment. Et j'ai pensé à eux, dans leur chambres d'hôpital ou en attente d'une intervention chirurgicale comme celle que je vais faire".

Le carnaval, qui doit se prolonger jusqu'au 5 mars, aurait été créé à Venise en 1162 au lendemain d'une victoire militaire. Tombé en désuétude, il a été remis au goût du jour par la municipalité en 1980.

Vos commentaires