En ce moment
 
 

Face à la pénurie de main-d'oeuvre, une entreprise flamande ouvre sa propre école

(Belga) L'entreprise campinoise de services Geysen a un besoin urgent de nouveaux collaborateurs avec un profil technique mais face à la difficulté d'en trouver, elle a décidé d'ouvrir sa propre école, rapportent samedi les journaux Gazet van Antwerpen et Het Nieuwsblad.

Cette entreprise met à la disposition d'autres sociétés des techniciens chargés d'entretenir et de réparer des machines. "Avec l'automatisation croissante, il y a une forte demande de techniciens. En plus, ils seront nombreux à partir à la retraite dans les prochaines années. Actuellement, nous avons 75 offres d'emploi", explique le directeur général de Geysen, Johan Vos. Le responsable d'entreprise peine à trouver les profils recherchés, notamment parce que les jeunes délaissent les études techniques. Et ceux qui les choisissent tout de même n'ont pas la possibilité de faire assez d'exercices pratiques car les écoles n'ont généralement pas les moyens de s'équiper convenablement, souligne-t-on. Face à ce qu'elle estime être un manque d'initiative du côté de l'enseignement, la société familiale a donc décidé de prendre les choses en main. En octobre, elle ouvrira sur son site de Westerlo un centre équipé de nouvelles machines où elle formera elle-même des techniciens. Ce centre sera accessible à ses travailleurs mais également à des élèves et personnes désireuses de se former. L'entreprise compte ainsi investir un million d'euros dans une "mini-usine", présentée comme une initiative unique en Flandre. (Belga)

Vos commentaires