En ce moment
 
 

Faillite de Thomas Cook: quel impact sur les deux filiales belges?

L'entreprise Thomas Cook existe aussi en Belgique avec ses 2 filiales: Thomas Cook et Neckermann. Le tour opérateur emploie 600 personnes dans notre pays et détient 86 agences.

Depuis le siège social de Thomas Cook Belgique à Gand, notre journaliste Simon François a fait le bilan de la journée après l'assemblée du personnel, qui s'est tenue suite à l'annonce de la faillite. Les syndicats sont beaucoup moins rassurés que ce lundi matin.

"Effectivement, le personnel a travaillé toute la journée pour répondre aux questions des clients et résoudre les problèmes des vacanciers à l’étranger. Et ils ont appris en fin de journée que le paiement des salaires de ce mois-ci n’est absolument pas garanti", a indiqué notre journaliste. "Il y a de l’argent dans les comptes de Thomas Cook Belgique, mais ils sont bloqués par la banque. La direction assure qu’elle cherche des solutions mais les chances d’aboutir semblent de plus en plus minces selon les syndicats. Les représentants du personnel ont donc laissé 24 heures à la direction pour garantir le paiement des salaires du mois de septembre pour l’ensemble des 600 employés de Thomas Cook Belgique."


"1% de chance qu'une solution soit trouvée pour Thomas Cook Belgique"

"Cela ne s'annonce pas bien", a confié lundi après-midi Katrien Degryse, représentante du Setca, à l'issue d'une réunion générale entre direction et syndicats de Thomas Cook Belgique. "La direction a dit qu'il y avait 1% de chance qu'une solution se dégage des négociations. Cela ressemblait à un discours d'adieu." La situation est dès lors très mal embarquée, déplorent les syndicats.

Officiellement, toutes les pistes sont encore ouvertes. Un nouveau conseil d'entreprise est normalement programmé mardi après-midi chez Thomas Cook Belgique, à Gand, après une assemblée du personnel prévue vers midi, selon la CNE. Les syndicats y attendent de recevoir des garanties sur le paiement des salaires du mois de septembre, qui doit normalement intervenir mercredi. La direction de la filiale belge a toutefois informé les syndicats que, si l'argent se trouve bien sur les comptes en banque de la société, elle ne peut y toucher car ceux-ci ont été bloqués par les banques.


Plus de nouvelles à attendre de la direction ce lundi soir

Il n'y a plus de nouvelles à attendre de la part de la filiale belge de Thomas Cook ce lundi soir sur le futur des activités du voyagiste, a indiqué l'entreprise en début de soirée. "Toutes les portes restent ouvertes", confie une porte-parole et la direction continue son travail de prospection sur les possibilités qui s'offrent à elles.

Les activités de Thomas Cook en Belgique restent opérationnelles pour le moment, continue-t-on donc d'affirmer au sein du voyagiste, quelques heures après la faillite de la maison-mère Thomas Cook Group Plc au Royaume-Uni. La filiale belge tente de limiter les conséquences de la faillite du groupe. Aucune communication plus précise sur les conséquences de ce dépôt de bilan n'est encore attendue ce lundi soir, selon la porte-parole. Le point de la situation reste dès lors similaire à ce qui a été indiqué plus tôt dans la journée. Près de 10.000 Belges sont actuellement en vacances via un voyage réservé par Thomas Cook Belgique. Sauf indication contraire, les personnes qui doivent partir dans les prochaines heures pourront bien le faire. L'entreprise n'accepte en revanche aucun nouveau client jusqu'à nouvel ordre, "par précaution". Il n'est ainsi plus possible de faire des réservations sur le site internet.

Les agences de voyage physiques, qui ont ouvert leurs portes ce lundi pour rassurer/informer les passagers, devraient également l'être ce mardi. Le fonds de garantie de voyage n'a, lui, pas encore été activé. Cela ne se produira que si l'entreprise est déclarée en faillite en Belgique également. Thomas Cook Belgique relève de Thomas Cook Europe Continentale, dont l'Allemagne est le marché principal.

Vos commentaires