En ce moment
 

Fashion week: la touche haute couture de Dior homme

Mode

Des broderies, du tulle, du rose pâle, des fleurs: pour sa première collection chez Dior homme, le Britannique Kim Jones, transfuge de Louis Vuitton, s'est plongé dans les archives haute couture de la maison et présenté samedi un vestiaire masculin tout en souplesse.

Le défilé était l'un des plus attendus de la Fashion week printemps-été 2019 avec celui, jeudi, de Virgil Abloh qui lui a succédé à la tête des collections masculines de Vuitton.

Le show s'est déroulé autour d'une impressionnante sculpture signée du street artist américain Kaws, haute de 10 mètres et faite de 70.000 fleurs, représentant Christian Dior et son cher chien Bobby.

Au pied de cette figure paternelle, à la fois imposante et humoristique, installée dans la cour de la Garde Républicaine à Paris, avaient pris place parmi les 900 invités l'artiste japonais Takashi Murakami, Karl Lagerfeld, Naomi Campbell, Kate Moss, Victoria Beckham.

Le prince Nikolai de Danemark, qui a déjà défilé pour Burberry, a ouvert le show, dans un costume blanc aux manches à rayures bleu pâle. Les silhouettes aux couleurs claires sont légères et osent la transparence. Comme cette chemise en tulle et organza brodée de plumes. Ou des pantalons laissant transparaître un short en-dessous.

La toile de Jouy est l'un des motifs récurrents de la collection. Elle était également centrale dans le défilé "croisière" présenté fin mai par la directrice artistique des collections femme de Christian Dior, Maria Grazia Chiuri, et rappelle la décoration de la première boutique du 30 avenue Montaigne.

En imprimés ou en broderies, les motifs floraux parsèment la collection, inspirés par un service en porcelaine du couturier, grand amateur de fleurs. Le rose pâle est l'une des couleurs clé de la palette, avec le bleu, le blanc, le marine et le gris.

- Abeille pop -

Les codes du vestiaire féminin se fondent librement dans la garde-robe masculine: "En 2018 ce n'est plus un problème", estime Kim Jones, interrogé par l'AFP.

"Où que vous alliez dans le monde, il n'y a qu'à regarder la façon dont les jeunes s'habillent, ils font preuve d'une grande ouverture d'esprit. C'est de la mode masculine, mais la mode masculine d'aujourd'hui", poursuit le designer, qui a succédé en mars dernier à Kris Van Assche, resté 11 ans chez Dior et parti chez Berluti dans le récent jeu de chaises musicales entre les griffes de LVMH.

L'allure est fluide et légère, les vestes de costumes, croisées, se ferment à l'aide d'un seul bouton. Ou, de façon plus originale, à l'aide d'une lanière transversale sur la poitrine.

Le motif cannage ponctue également la collection, sur des sacs, ou au dos d'un trench.

Un autre symbole de la maison, l'abeille, a été réinterprété par Kaws, "l'artiste le plus important au monde pour la génération des millennials", estime Kim Jones.

Ses dessins d'abeilles pop viennent butiner un pantalon, une chemise noire. Ils se déclinent aussi en accessoires dans la collection réalisée par Yoon Ahn, fondatrice de la marque Ambush, récemment nommée à la tête du design des bijoux Dior. Une collection de bagues, colliers, boucles d'oreilles, etc., conçue comme unisexe par cette créatrice sud-coréenne basée au Japon.

Vos commentaires