En ce moment
 
 

Flambée du prix des céréales: la sécheresse aux Etats-Unis fait trembler la Terre entière

 
 

Quand la sécheresse touche les Etats-Unis c'est toute la planète qui tremble. En un mois les prix du maïs, du blé et du soja se sont envolés de 30 ou 50%, faisant resurgir le spectre d'une crise alimentaire et des émeutes de la faim. En belgique, les spécialistes prévoient une augmentation des prix allant de 25 à 30%.

Les récoltes de maïs, de blé et de soja sont très mauvaises aux Etats-Unis. La répercussion sur les prix se fera sentir chez nous, et partout dans le monde d'ailleurs, alors que la tendance était déjà à la hausse. Les prix atteignent donc des niveaux proches ou même déjà au-delà de ceux de 2008, année où les pays importateurs les plus pauvres avaient été secoués par des émeutes de la faim.

Cercle vicieux

En Belgique, l'augmentation des prix touchera entreprises et particuliers. Et cela devrait s'étendre à d'autres produits. "Même si la farine ne prend qu'une petite part dans notre production, tout va de paire et quand ces produits augmentent, en général les produits laitiers suivent et finalement tout augmente", a expliqué Bernard Helson, administrateur délégué de la biscuiterie Dandoy.

Les premiers concernés sont les éleveurs de volailles et la filière porcine. Il est trop tôt pour évaluer avec précision l'impact de la catastrophe, mais selon des spécialistes, le prix des céréales pourrait grimper de 25 à 30% en Belgique.

Quels effets à long terme?

A des milliers de kilomètres d'ici, les Etats-Unis subissent une sécheresse sans précédent. Près de 60% des terres agricoles sont touchées. Les acteurs internationaux redoutent les effets à long terme de ce désastre dans le pays qui est le plus grand producteur mondial de céréales. "L'impact des mauvaises récoltes de maïs aux Etats-Unis va être directement lié à la valeur des blés sur le continent européen", a indiqué Jean Wart, chef de produits céréales à la SCAM. "Ca veut dire une augmentation assez sensible chez nous", a-t-il précisé.


 

Vos commentaires