En ce moment
 
 

Fusion Numericable-SFR-Virgin Mobile: l'Autorité de la concurrence statuera à l'automne

L'Autorité de la concurrence rendra "à l'automne" sa décision sur les acquisitions par Numericable-Altice du deuxième opérateur français SFR et du premier opérateur sans réseau propre Virgin Mobile, a indiqué jeudi le président de l'Autorité, Bruno Lasserre, lors d'une conférence de presse.

Précisant le calendrier, M. Lasserre a déclaré qu'un "examen approfondi sera vraisemblablement décidé à la fin de ce mois" en ce qui concerne le rachat de SFR par le câblo-opérateur Numericable. Puis, "le service des concentrations travaillera tout l'été pour mesurer l'impact concurrentiel de cette opération sur les différents marchés affectés".

"Le collège se réunira au mois d'octobre pour examiner ce diagnostic, les remèdes éventuels qui seront proposés, pour une décision qui sera prise à l'automne", a-t-il déclaré.

Par ailleurs, l'Autorité a pour "objectif de statuer en même temps sur le rachat de Virgin Mobile (MVNO) par Numericable".

"Je ne sais pas encore si cette opération fera l'objet d'une phase 2 ou d'un examen plus simple", a expliqué M. Lasserre, "par contre, il faut pouvoir tenir compte, dans chacune des décisions, de l'impact de l'autre".

"Donc l'objectif est de faire cheminer ces deux dossiers ensemble pour aboutir à des décisions rendues le même jour qui pourront intégrer aussi les développements que nous aurons consacrés à l'autre rapprochement", a-t-il souligné.

Le président de l'Autorité a expliqué que celle-ci regarderait particulièrement "si Vivendi conserve dans le nouvel ensemble SFR-Numericable une part suffisamment importante pour influencer la stratégie, notamment la stratégie médias".

"Les parties ont pris des précautions pour que ce ne soit pas le cas, mais nous serons très attentifs car nous voulons éviter une coordination entre la plateforme câble de Numericable et la plateforme satellite de Canal+ qui est dans les mains de Vivendi", a-t-il assuré.

"Nous regarderons aussi l'impact de l'effet de convergence car l'intérêt de ce dossier est de montrer qu'il y a la place pour des offres convergentes, notamment +quadruple play+", regroupant la téléphonie fixe et mobile, l'internet et la télévision. "Quel pouvoir de marché associer à ces offres de convergence?" s'est il interrogé.

Enfin, l'Autorité étudiera l'impact concurrentiel sur plusieurs marchés comme le très haut débit, la distribution des mobiles, les boutiques zone par zone, les offres de gros et les services de capacité, où on va passer de trois à deux acteurs Orange et Completel-SFR, et la gestion des réseaux mobiles.

Sur ce dernier point pour M. Lasserre, "il est clair qu'à la Réunion il a des chevauchements qui mériteront des solutions". La maison mère de Numericable, Altice, a en effet récemment acheté Outremer télécom et Mobius, qui lui permettent d'offrir des offres mobiles et fixes dans cette île de l'océan Indien où est déjà présent SFR avec sa filiale SRR.

D'une manière générale, l'Autorité regarde si la dynamique concurrentielle du marché va pouvoir être maintenue afin de permettre à des "mavericks", des gens qui ne sont pas solidaires de la ligne tacite, de continuer à animer la concurrence, pour que les prix ne remontent pas, a souligné M. Lasserre.

Altice/Numericable s'est porté acquéreur en avril de SFR, la filiale télécom de Vivendi, et a par la suite également acheté l'opérateur sans réseau propre Virgin Mobile. Ces deux opérations doivent être approuvées par l'Autorité de la concurrence avec d'être finalisées à la fin 2014.

Vos commentaires