En ce moment
 

Gattaz: l'Europe doit avoir une "voix économique qui porte"

Gattaz: l'Europe doit avoir une
Le président sortant du Medef, Pierre Gattaz à Paris, le 15 mai 2018ERIC PIERMONT

Pierre Gattaz, qui vient d'être élu à la tête de l'organisation patronale européenne Business Europe, a jugé que l'Europe, menacée par les populismes et les géants économiques mondiaux, devait avoir une "voix économique" qui "porte", sous peine d'"imploser".

"Je pense que la voix économique des entreprises est très importante dans ces moments de doute de l'Europe", a déclaré le président sortant du Medef sur France 24, soulignant que l'Union européenne risquait "d'imploser".

L'Union européenne a notamment les yeux rivés sur l'Italie, où le président Sergio Mattarella a refusé dimanche de nommer un ministre des Finances eurosceptique choisi par les populistes, ouvrant la voie à une crise politique sans précédent dans le pays, la troisième économie de la zone euro.

"Il faut vraiment que l'Europe se ressaisisse, et qu'on fasse front face aux populismes", a estimé le patron des patrons français, soulignant qu'il ne fallait "pas d'autres Brexit".

En outre, "face à des géants que sont la Chine, que sont les Etats-Unis, que seront demain la Russie, l'Inde, l'Afrique, l'Europe a besoin d'être unie, forte, et je crois que la voix des entreprises (...) est essentielle pour dire à tout un chacun (que) c'est l'entreprise qui crée la richesse, qui crée l'emploi, qui crée la formation, qui crée l'apprentissage", a-t-il observé.

Dans cette optique, M. Gattaz, qui quitte son poste à la tête de la principale organisation patronale française début juillet, a indiqué qu'il voulait avec Business Europe "créer une vision 2030" pour "expliquer les forces et faiblesses de l'Europe" et "les opportunités extraordinaires" qu'elle offre.

Vos commentaires