En ce moment
 
 

GB: le portrait du mathématicien Alan Turing ornera les billets de 50 livres

GB: le portrait du mathématicien Alan Turing ornera les billets de 50 livres
Le billet de 50 livres à l'effigie du mathématicien Alan Turing, présenté à Manchester le 15 juillet 2019 par le gouverneur de la Banque d'Angleterre Mark Carney OLI SCARFF

Le mathématicien anglais Alan Turing, célèbre pour avoir participé au décryptage de messages codés allemands pendant la Seconde guerre mondiale, a été choisi pour orner le verso des futurs billets de 50 livres, a annoncé lundi le gouverneur de la Banque d'Angleterre.

Ce choix sonne comme une reconnaissance d'autant plus forte que le scientifique avait été condamné de son vivant pour son homosexualité, avant que l'Etat ne présente ses excuses des décennies plus tard.

Le mathématicien remplacera Matthew Boulton et James Watt, pères de la machine à vapeur qui a permis la révolution industrielle et dont les visages figuraient sur les billets de 50 livres jusqu'à présent.

"Alan Turing était un mathématicien hors pair dont le travail a eu un énorme impact sur la façon dont nous vivons aujourd'hui", a souligné dans le communiqué Mark Carney, gouverneur de la Banque d'Angleterre, qui a eu le dernier mot concernant le choix de la figure qui ornera les billets de 50 livres à partir de la fin de l'année 2021.

"En tant que père de l'informatique et de l'intelligence artificielle, aussi bien qu'en tant que héros de guerre, les contributions d'Alan Turing ont été colossales et révolutionnaires", a-t-il ajouté à l'issue d'un processus initié en 2018 afin de choisir la personnalité scientifique qui serait représentée.

Outre son portrait, le billet de banque sera illustré notamment par une formule mathématique et une photo d'un des premiers ordinateurs, sur lequel M. Turing a travaillé.

Né en 1912 à Londres, Alan Turing est connu pour avoir participé au décryptage de la machine Enigma, utilisée par les Allemands pendant la Seconde guerre mondiale.

Il a également joué "un rôle pivot" dans le développement des premiers ordinateurs, lorsqu'il a travaillé au National Physical Laboratory, puis à l'université de Manchester, a souligné le communiqué publié par la Banque d'Angleterre.

Au cours de ses recherches, il s'est interrogé sur l'intelligence artificielle et a donné naissance au test de Turing. Celui-ci propose de tester l'intelligence d'une machine en la faisant converser par écrit avec un être humain.

"Il est normal que nous nous souvenions de son héritage et de la brillante contribution que les personnes LGBT ont apportée à notre pays", a réagi sur Twitter Theresa May, la Première ministre.

Homosexuel, Alan Turing a été condamné en 1952 pour "indécence" après avoir eu des relations avec un homme, puis a subi une castration chimique d'une durée d'un an. Il est mort en 1954, empoisonné au cyanure. L'autopsie a conclu à un suicide.

En 2009, le Premier ministre Gordon Brown avait présenté des excuses du Royaume-Uni pour le traitement réservé à Alan Turing. Celui-ci a été gracié à titre posthume par la reine en 2013.

La fondation Peter Tatchell de défense des droits des homosexuels a salué la décision de la Banque d'Angleterre, soulignant qu'Alan Turing était "la première personne LGBT à figurer sur un billet de banque" dans le pays.

Vos commentaires