En ce moment
 
 

GE Belfort: un accord "très difficile, mais possible", selon Le Maire

GE Belfort: un accord
Logo de General Electric photographié le 29 avril 2014 à BelfortSEBASTIEN BOZON

Un accord entre l'intersyndicale et la direction de General Electric (GE) est "très difficile mais possible", a jugé mercredi le ministre de l'Economie Bruno Le Maire, au lendemain d'une réunion à Bercy.

La direction est prête à revoir à la hausse le nombre de postes qui seraient maintenus dans l'usine de turbines à gaz de Belfort, mais en échange d'un plan de réduction des coûts rejeté par les syndicats, a expliqué le ministre.

"Il y a un point de difficulté majeure - je l'ai compris hier en échangeant avec le président de GE Larry Culp - qui est l'accord de réduction des coûts", a déclaré M. Le Maire au micro d'Europe 1.

"C'est-à-dire qu'en échange d'une moindre réduction des emplois GE demande une réduction des coûts et une nouvelle organisation du travail. Ca, c'est un point dur pour les organisations syndicales", a-t-il expliqué.

Malgré cela, M. Le Maire a estimé que les discussions, jugées "constructives" par l'intersyndicale, progressaient.

"Tout ce que nous avons demandé, ce pour quoi je plaide depuis plusieurs mois, c'est-à-dire un plan social avec moins de réductions d'effectifs, une garantie que l'activité gaz restera bien à Belfort et le développement dans le secteur aéronautique, tout ça progresse", a-t-il affirmé.

"Je vais plaider sans relâche pour qu'on travaille dans les heures qui viennent à essayer de trouver un point d'entente", a encore dit le ministre, précisant qu'il s'entretiendrait de nouveau mercredi soir au téléphone avec M. Culp.

M. Le Maire n'a pas voulu révéler la proposition sur la table en termes de maintien d'emplois pour "ne pas menacer l'issue des négociations".

Il a rappelé que "l'objectif de GE était de parvenir à environ 1.150 emplois au lieu des 1.700 d'ici la fin de l'année 2020".

L'usine de turbines à gaz est bloquée depuis plus d'une semaine et une manifestation de soutien aux salariés de GE est prévue samedi à Belfort.

Vos commentaires