En ce moment
 
 

General Motors s'allie à DoorDash pour livrer des repas avec des voitures autonomes

General Motors s'allie à DoorDash pour livrer des repas avec des voitures autonomes
Le service de livraison de nourriture DoorDash a annoncé jeudi faire alliance avec General Motors (GM) pour tester la livraison de repas ou de courses à domicile par des voitures autonomes à San FranBILL PUGLIANO
alimentation, INFORMATIQUE

Le service de livraison de nourriture DoorDash a annoncé jeudi faire alliance avec General Motors (GM) pour tester la livraison de repas ou de courses à domicile par des voitures autonomes à San Francisco.

Un programme pilote de Cruise - l'unité voiture autonome de General Motors - va être lancé en mars, selon cette start up lancée en 2013 par des étudiants de l'université de Stanford.

"Nous donnons le coup d'envoi de notre programme pilote à San Francisco, une ville complexe où Cruise teste des véhicules depuis trois ans", a déclaré Penn Daniel, responsable chez DoorDash, dans un communiqué.

"Nous sommes impatients de redimensionner et d'améliorer les expériences de livraison", s'est-il réjoui.

DoorDash a créé un système permettant de placer de la nourriture de commerçants dans des véhicules sans chauffeur, puis d'indiquer au consommateur lorsque les commandes sont sur le point d'arriver, selon M. Daniel.

Cette alliance vient grossir les rangs des entreprises qui automatisent les livraisons à l'aide de chariots robotisés ou de drones, qui apportent automatiquement leur chargement à destination.

Le groupe automobile japonais Honda a annoncé en octobre investir plusieurs milliards de dollars dans Cruise afin de développer des véhicules autonomes.

Cet investissement permettra un accès au marché plus large à ces voitures une fois développées pour le grand public. Le gouvernement japonais espère présenter des voitures autonomes lors des Jeux Olympiques de 2020 à Tokyo.

La conduite autonome est considérée comme le prochain eldorado de l'industrie automobile, avec la voiture électrique.

Toyota avait ainsi annoncé en août investir dans Uber, pour renforcer son alliance avec le groupe américain de voitures avec chauffeur (VTC), dans l'objectif de développer ensemble des véhicules autonomes.

Waymo, filiale d'Alphabet, a quant à elle annoncé en novembre ouvrir son service de voitures autonomes à plus de clients dans la région de Phoenix (Arizona).

Vos commentaires