Grève à la SNCF: le gouvernement "tiendra bon", dans "la concertation"

Grève à la SNCF: le gouvernement
La ministre des Transports Elisabeth Borne à la sortie du Conseil des ministres à l'Elysée le 21 mars 2018 à ParisLUDOVIC MARIN

Le gouvernement "tiendra bon, dans l'écoute, dans la concertation, dans le dialogue", a déclaré mardi sur RMC et BFMTV la ministre des Transports Elisabeth Borne, au premier jour de la mobilisation des cheminots contre la réforme de la SNCF.

La ministre rencontrera jeudi les syndicats sur l'ouverture à la concurrence, la dette et le cadre social, a-t-elle souligné.

Pressée de dire si elle jugeait la grève justifiée, la ministre a répondu que, "personne ne peut comprendre", alors qu'elle a annoncé "deux mois de concertation" et des "avancées" sur l'ouverture à la concurrence, que "les syndicats ne bougent pas" et "répètent qu'ils veulent un mouvement long".

La réforme de la SNCF "doit être menée à bien, dans l'écoute, le dialogue", a répété la ministre.

Les déclarations de la ministre interviennent au premier jour d'un mouvement très suivi, avec un TGV sur huit en moyenne et un train régional sur cinq annoncé.

Vos commentaires