Guerre commerciale: le PIB mondial pourrait y perdre 1% en un an

Guerre commerciale: le PIB mondial pourrait y perdre 1% en un an
Navire porte-containers dans le port de Keelung, au nord de Taiwan le 11 avril 2011PATRICK LIN

Une guerre commerciale généralisée lancée par les Etats-Unis pourrait couter à l'économie mondiale 1% de son PIB en un an, peser sur l'emploi et ralentir la reprise économique générale, a pronostiqué vendredi un responsable de la Banque centrale européenne.

Si les Etats-Unis décident d'augmenter de 10% leurs tarifs douaniers sur tous les biens entrants, d'après les simulations des équipes de la BCE, "le commerce mondial pourrait chuter de 3% la première année qui suit ces changements de tarifs douaniers et le PIB mondial perdre jusqu'à 1%", a déclaré lors d'un forum économique à Cernobbio (Italie), Benoît Coeuré, membre du directoire de l'institution.

Selon le banquier français, les pays européens unis par le marché unique risquent également d'être pénalisés, mais "moins que les Etats-Unis". Quant au produit intérieur brut des Etats-Unis, il perdrait, selon les calculs de la BCE, jusqu'à 2,5% en un an.

Sur le plan social, M. Coeuré a longuement insisté sur le risque de déstabilisation pour les classes les plus pauvres, citant une potentielle hausse des prix à la consommation sans hausse de salaires.

"Cela priverait les peuples des indéniables avantages apportés par le commerce et l'intégration et exacerberait les difficultés économiques des plus pauvres", a prédit Benoît Coeuré.

"Cela sèmerait aussi la méfiance entre les nations, déstabiliserait l'équilibre mondial".

Donald Trump, menace depuis plusieurs semaines d'imposer des tarifs douaniers sur l’aluminium et l'acier à certains de ses partenaires commerciaux. Après avoir suspendu jusque début mai l'application de ces mesures protectionnistes à l'encontre de l'UE, le président américain a concentré ses attaques sur la Chine.

En réponse à la publication mardi par l'administration Trump d'une liste provisoire de produits importés de Chine susceptibles d'être soumis à de nouveaux droits de douane, Pékin a répliqué avec une liste visant des produits américains plus stratégiques dont le soja, l'automobile et l'aéronautique pour un montant équivalant aux premières mesures annoncées par Washington: 50 milliards de dollars.

Donald Trump a doublé jeudi la mise de 50 à 100 milliards de dollars de droits de douanes pour les produits chinois, en dépit des inquiétudes qui se font jour au sein même des milieux d'affaires américains.

Vos commentaires