En ce moment
 

Japon: le typhon Trami fait au moins quatre morts et une centaine de blessés

Japon: le typhon Trami fait au moins quatre morts et une centaine de blessés
Une Japonaise lutte contre le vent lors du typhon Trami à Kagoshima (sud-ouest) le 30 septembre 2018.Behrouz MEHRI

Le puissant typhon Trami, qui a balayé lors du week-end une grande partie du Japon, a fait au moins quatre morts, plus de 120 blessés et provoqué le chaos dans les transports, en particulier lundi matin à Tokyo.

Ce 24e cyclone de l'année en Asie a déversé sur l'archipel des pluies torrentielles et provoqué de violentes rafales de vent allant jusqu'à 216 km/h.

Quatre personnes ont trouvé la mort et une a été portée disparue, selon l'agence Kyodo citant les autorités locales.

Selon les autorités locales et la police, l'un des morts a été emporté par un glissement de terrain à Tottori (ouest) et un autre par la crue d'une rivière à Yamanashi, localité située au pied du mont Fuji.

Le typhon était reparti vers le large lundi, mais le trafic ferroviaire et aérien restait perturbé: 200 avions étaient cloués au sol, au lendemain de l'annulation de plus de 1.000 vols, et des voies ferrées restaient entravées par la chute de poteaux électriques et d'arbres.

Dans la capitale fourbue par les vents assourdissants de la nuit, une foule compacte se pressait sur les quais des grandes gares, les passagers qui convergent chaque matin par millions tentant de se faire une place dans des wagons encore plus bondés que d'habitude.

Dimanche soir, les rues de la mégapole tokyoïte avaient été désertées en prévision de l'arrivée de la tempête, qui n'a cependant pas directement touché la ville.

Les compagnies ferroviaires avaient pris la décision rarissime de suspendre la circulation des trains à Tokyo, dont le réseau est l'un des plus fréquentés du monde. Le réseau à grande vitesse Shinkansen a également connu des perturbations.

Dans l'ensemble du pays, plus de 400.000 foyers étaient toujours privés d'électricité lundi matin.

Un précédent typhon, Jebi, avait tué plus de 10 personnes début septembre dans l'ouest de l'archipel, provoqué divers dégâts matériels et fait fermer l'aéroport d'Osaka (Kansai International Airport) construit sur une île artificielle en mer, en raison d'une montée du niveau de l'eau.

Cette fois, l'aéroport a été fermé par précaution dimanche. L'activité a repris normalement lundi.

Début juillet, des pluies record dans le sud-ouest avaient provoqué des inondations inédites et des éboulements, qui ont tué quelque 220 personnes, avant une vague de chaleur elle aussi meurtrière.

L'île septentrionale de Hokkaido a en outre été frappée par un séisme de magnitude 6,6 le mois dernier, entraînant des glissements meurtriers qui ont coûté la vie à plus de 40 habitants.

Vos commentaires