En ce moment
 
 

Jeff Bezos reste l'homme le plus riche du monde, trois Belges figurent dans le classement

Jeff Bezos reste l'homme le plus riche du monde, trois Belges figurent dans le classement

Pas de révolution au classement des personnes les plus riches du monde: le fondateur d'Amazon Jeff Bezos reste l'homme le plus riche du monde devant Bill Gates et Warren Buffett, mais Mark Zuckerberg perd trois places et Michael Bloomberg en gagne deux. Par ailleurs, trois Belges figurent dans le classement.

Selon le classement annuel de Forbes annoncé mardi, la fortune de M. Bezos, 55 ans, qui a défrayé récemment la chronique en annonçant son divorce, a encore augmenté de 19 milliards depuis un an, pour atteindre 131 milliards de dollars. Jeff Bezos, qui détient quelque 16% de l'entreprise et dont la fortune lui vaut d'être désormais souvent pris pour cible par l'aile gauche du parti démocrate américain, creuse l'écart avec le numéro deux, Bill Gates, co-fondateur de Microsoft devenu philanthrope.

A 63 ans, Bill Gates a vu sa fortune augmenter plus modestement, pour atteindre 96,5 milliards de dollars contre 90 milliards l'an dernier.

Le troisième est l'investisseur Warren Buffett, 88 ans, doyen du podium même si sa réputation d'avoir le nez pour les bonnes affaires a pris un coup avec le plongeon fin février des bénéfices et de l'action du géant agroalimentaire Kraft Heinz, sur lequel il avait misé. M. Buffett voit sa fortune baisser de 1,5 milliard, à 82,5 milliards.


Des changements derrière

C'est derrière ce trio gagnant que les changements commencent: si le président du groupe français LVMH Bernard Arnault reste à la 4e place, le patron de Facebook, Mark Zuckerberg, "perd" près de neuf milliards de dollars, tombant de la 5e à la 8e place. S'il reste le plus jeune parmi les 10 premiers, Mark Zuckerberg, sur la sellette ces derniers mois avec la multiplication d'affaires peu reluisantes pour son réseau social, se retrouve derrière le magnat des télécommunications mexicain Carlos Slim, l'Espagnol Amancio Ortega, fondateur d'Inditex et de Zara, et le co-fondateur américain d'Oracle Larry Ellison.

Michael Bloomberg, fondateur de l'entreprise d'informations financières éponyme, ex-maire de New York dont le nom circule pour la présidence américaine de 2020, se hisse lui à la 9e place, alors qu'il était 11e l'an passé. A 77 ans, il a vu sa fortune augmenter à 55,5 milliards de dollars, contre 50 l'an passé, selon Forbes.

Les Américains dominent toujours ce classement, avec quatorze milliardaires parmi les 20 premiers. La France compte deux représentants, Bernard Arnault et Françoise Bettencourt-Meyers, héritière de L'Oréal classée 15e, seule femme parmi les 20 premiers. Parmi les autres non-Américains dans les 20 premiers figurent l'Indien Mukesh Ambani, président de Reliance Industries, 13e, et le Chinois Ma Huateng, président du géant de l'internet chinois Tencent, 20e.


Trois Belges dans le classement

Trois Belges figurent dans le fameux classement des personnes les plus riches du monde dévoilé mardi par Forbes. Il s'agit d'Eric Wittouck (191e), Patokh Chodiev (1.116e) et de Luc Tack (1.605e).

Eric Wittouck, avec 7,6 milliards de dollars, se situe à la 191e place du classement de Forbes. La famille Wittouck a fait fortune avec la Raffinerie tirlemontoise. Sa valorisation dans le classement est due à Invus, une société de capital-investissement basée à New York qui gère l'argent de M. Wittouck, 72 ans, explique Forbes. Elle a généré de grands rendements grâce à des investissements notamment dans les produits pour animaux Blue Buffalo et Weight Watchers.

Le deuxième Belge n'est autre que Patokh Chodiev, 66 ans, avec une fortune estimée à 2,1 milliards de dollars. Il grimpe dans le classement, en pointant à la 1.116e place (1.157e l'an dernier). Le Belgo-Ouzbek est surtout connu en Belgique pour l'affaire du "Kazakhgate", soit les circonstances qui ont entouré en 2011 le vote de la loi de transaction pénale élargie et son application par la justice à M. Chodiev et deux de ses acolytes.

A la troisième place du podium, on retrouve Luc Tack (1.605e), avec une fortune d'1,4 milliard de dollars. Il est le directeur général de Picanol Group, fabricant de machines à tisser et de technologies pour l'industrie textile. Il a rejoint la société en 2009 et en détient maintenant près de 90% des actions. Il est également PDG et directeur exécutif de Tessenderlo Group, qui a réalisé un chiffre d'affaires d'1,9 milliard de dollars en 2017, selon Forbes.

Jusqu'ici, le classement belge était dominé par le baron Albert Frère, président d'honneur du Groupe Bruxelles Lambert (GBL). Il est décédé le 3 décembre 2018 à l'âge de 92 ans.

Vos commentaires