En ce moment
 
 

L'astronaute émirati Mansouri accueilli en héros à son retour au pays

L'astronaute émirati Mansouri accueilli en héros à son retour au pays
Photo fournie par l'agence de presse émiratie WAM montrant l'astronaute émirati Hazzaa Al Mansouri être accueilli le 12 octobre 2019 à l'aéroport d'Abou Dhabi par prince héritier de l'émirat éponyme,-

L'astronaute émirati Hazzaa Al Mansouri, entré dans l'Histoire en devenant le premier citoyen d'un pays arabe à séjourner dans la Station spatiale internationale (ISS), a été accueilli samedi en héros à son retour au pays.

Il a été accueilli à l'aéroport de la capitale Abou Dhabi par le puissant prince héritier de l'émirat éponyme, Mohammed ben Zayed Al-Nahyane.

Des hommes, femmes et enfants étaient aussi là pour saluer M. Mansouri et son collègue, Sultan al-Neyadi, qui a effectué la même formation que lui et se tenait prêt à le remplacer en cas de besoin.

Des enfants se sont précipités vers lui pour lui offrir des fleurs ou le serrer dans leurs bras, alors qu'un groupe d'hommes se livraient à la danse traditionnelle Yola.

L'astronaute de 35 ans est revenu sur Terre le 3 octobre, atterrissant dans les steppes du Kazakhstan après huit jours passés dans l'espace.

Il est rentré aux Emirats samedi après être passé par la base d'entraînement de l'Agence spatiale russe Roscosmos, dans la ville de Star City, près de Moscou.

"Ca a été une collaboration internationale et je suis honoré d'avoir participé à cela", a tweeté M. Mansouri peu avant son arrivée.

Bien que courte, la mission d'Hazzaa Al Mansouri a suscité une fierté immense aux Emirats arabes unis, nouveaux venus dans le domaine spatial, qui ont récemment annoncé le projet d'envoyer une sonde vers Mars d'ici 2021.

Hazzaa Al Mansouri a permis aux Emirats d'intégrer le petit club des pays arabes ayant envoyé un homme dans l'espace, devancés par l'Arabie saoudite en 1985 et la Syrie en 1987. Il est le premier ressortissant de ces pays à avoir visité l'ISS et un héros dans sa patrie, où des pièces et des timbres à son effigie vont être mis en circulation.

A bord, il a enfilé une tenue traditionnelle émiratie et participé à des expériences, notamment sur la perception du temps.

Sélectionné parmi plus de 4.000 candidats, cet ancien pilote de chasse a également posté sur Twitter, lors de sa mission, des photos prises depuis l'espace des Emirats et de La Mecque, le site le plus sacré de l'islam.

Vos commentaires