En ce moment
 
 

L'Europe veut réduire sa dépendance aux puces asiatiques

L'Europe veut réduire sa dépendance aux puces asiatiques
 
 

(Belga) L'Union européenne prendra une initiative pour réduire sa dépendance aux semi-conducteurs fabriqués en Asie, a annoncé mercredi la présidente de l'Union européenne dans son discours sur l'état de l'Union, au Parlement européen.

"Il ne s'agit pas seulement de notre compétitivité. L'enjeu est aussi notre souveraineté technologique", a insisté Ursula von der Leyen devant les députés. De ces puces électroniques ultra-miniaturisées en semi-conducteurs dépend le fonctionnement des smartphones, scooters électriques, trains ou usines intelligentes. Leur pénurie sur le marché mondial ralentit aujourd'hui les lignes de production, qui font face à une demande croissante. "La part de l'Europe dans toute la chaîne de valeur, de la conception à la capacité de fabrication, a diminué. Nous sommes dépendants des microprocesseurs les plus avancés fabriqués en Asie", a constaté la cheffe de l'exécutif européen. La Commission a donc l'intention de présenter une nouvelle loi européenne sur les semi-conducteurs, pour créer un écosystème européen dans ce domaine. "'C'est un défi colossal. Et je sais que certains prétendent que c'est hors de portée. Mais ils disaient la même chose à propos de Galileo il y a 20 ans", a soutenu l'Allemande, soulignant que le système de positionnement par satellite (radionavigation) développé par l'UE est aujourd'hui utilisé par plus de 2 milliards de smartphones dans le monde. (Belga)


 




 

Vos commentaires