L'ogre chinois de l'assurance, qui a notamment racheté les belges Fidea et Delta Lloyd, en déroute: Pékin doit injecter 10 milliards de dollars !

L'ogre chinois de l'assurance, qui a notamment racheté les belges Fidea et Delta Lloyd, en déroute: Pékin doit injecter 10 milliards de dollars !
Wu Xiaohui et Charles Michel lors d'un forum économique en 2016

Les autorités chinoises ont injecté 9,7 milliards de dollars dans le groupe Anbang, troisième assureur du pays, afin de garantir sa solvabilité et de préserver sa stabilité, a-t-on appris mercredi.

Anbang a été placé il y a plusieurs semaines sous le contrôle de Pékin, une mesure radicale destinée à enrayer les risques financiers dans la deuxième économie mondiale, alors que le fondateur du groupe d'assurances, Wu Xiaohui, est poursuivi pour "crimes économiques".

Anbang s'est lancé dans une frénésie d'achats à l'étranger ces dernières années, à coups de milliards. En Belgique, le groupe chinois a racheté en 2015 l'assureur Fidea. La même année, il a repris Delta Lloyd Bank, rebaptisé Nagelmackers. Aux Pays-Bas, Anbang a mis notamment la main sur l'assureur Vivat.

Vos commentaires