En ce moment
 

La Belgique met en place une plateforme pour lutter contre l'espionage économique

Chine

(Belga) Une plateforme fédérale contre l'espionnage économique a été mise en place, sous l'égide de la Sûreté de l'Etat, rapporte De Tijd samedi. Le quotidien évoque aussi comment un travailleur chinois au centre de recherche Imec a été expulsé du pays suspecté d'avoir transféré des connaissances à la Chine.

La nouvelle plateforme pour protéger "le potentiel économique et scientifique" s'est déjà réunie par deux fois. Les régions peuvent aussi y prendre part, a confirmé le ministre de la Justice Koen Geens. De Tijd a reconstitué comment un Chinois, qui a travaillé pendant des années à l'Imec (Louvain), a été renvoyé vers son pays d'origine après la découverte par la Sûreté de l'Etat qu'il participait "aux programmes que la Chine organise pour obtenir des connaissances scientifiques et technologiques". Ses enfants, nés en Belgique, et sa femme ont également dû quitter le territoire. Le Chinois conteste toujours l'accusation, selon son avocat interrogé par De Tijd. Les tentatives pour annuler l'expulsion ont échoué. Selon sa défense, l'homme en question n'a jamais entendu parler des faits qui lui sont reprochés et à dû quitter le pays sur base d'un vague avertissement de la part de la Sûreté d'Etat. (Belga)

Vos commentaires