En ce moment
 
 

La Bourse de Paris avance de 0,10%, en attendant Joe Biden

La Bourse de Paris avance de 0,10%, en attendant Joe Biden
La salle de contrôle d'Euronext, société qui gère la Bourse de ParisERIC PIERMONT
 

A découvrir

 

La Bourse de Paris progressait de 0,10% à la mi-séance jeudi, dans l'attente de la présentation du plan de relance du prochain président américain Joe Biden, destiné à aider les entreprises et les ménages.

L'indice vedette CAC 40 gagnait 5,57 points à 5.668,24 points vers 12H50 (11H50 GMT), au lendemain d'un gain de 0,21% sur fond d'envolée du titre Carrefour. A l'échelle européenne, Francfort prenait 0,20% et Londres 0,71%.

Malgré l'aggravation toujours plus forte de la pandémie de Covid-19 dans le monde et de nouveaux records de décès au Royaume-Uni et en Espagne, les investisseurs se concentraient un peu plus sur ce qui leur apporte de l'espoir.

Pour le moment, "les investisseurs préfèrent voir le verre à moitié plein, avec l'annonce d'un nouveau plan de soutien de la part de Joe Biden, qui devrait représenter 2.000 milliards de dollars", affirme Franklin Pichard, directeur de Kiplink Finance.

Le président élu présente jeudi les bases du prochain paquet d'aides économiques, qui doivent permettre aux Etats-Unis de sortir de la pire crise qu'ait connu le pays depuis les années 30, alors que des millions d'Américains sont toujours au chômage.

Ces derniers jours les marchés ont oscillé entre l'espoir d'un retour de la croissance grâce à ce plan et la crainte d'un retour de l'inflation aux Etats-Unis, une anticipation notamment matérialisée par la forte hausse du rendement des obligations américaines ces derniers jours.

"Une résurgence durable de l'inflation aux Etats-Unis n'apparaît pas comme un risque important à un horizon de quelques trimestres", anticipe toutefois Hervé Goulletquer, stratégiste chez La Banque Postale AM.

"Ce qui ne veut pas dire qu'il ne faut pas comprendre la vigilance du marché en la matière, du fait des mesures exceptionnelles de politique économiques prises depuis près d'un an", ajoute-t-il.

Carrefour plonge après son envolée

Le groupe de distribution plongeait de 4,96% à 16,67 euros, plus forte chute du CAC 40, au lendemain d'une envolée de 13%. Le ministre français de l'Economie Bruno Le Maire a affirmé n'être "pas favorable" au rapprochement dans la distribution alimentaire entre le canadien Couche-Tard et le géant français.

Tesco profite de Noël

La chaîne de supermarchés (-0,54% à 241,00 pence) a enregistré un Noël "record" grâce au boom des ventes en ligne et au confinement. Cette performance l'aide à absorber le surcoût de 810 millions de livres engendré sur l'ensemble de l'exercice par la pandémie.

Renault chute, PSA monte

Renault (-0,35% à 35,69 euros) va produire moins, être plus économe et ne viser que les marchés rentables pour redresser ses marges, a annoncé le groupe jeudi dans le cadre de son plan "Renaulution".

Concernant le constructeur automobile français PSA (+3,50% à 23,05 euros) sur le point de s'unir à Fiat Chrysler, les ventes mondiales ont dégringolé de 27,8% en 2020, à 2,5 millions de véhicules, pénalisées par la crise sanitaire, selon un communiqué.

L'automobile allemande avançait bon train de son côté, Volkswagen prenant 2,64% à 148,62 euros, Daimler 1,68% à 58,19 euros et BMW 1,23% à 69,97 euros.

  1. Euronext CAC40



 

Vos commentaires