En ce moment
 
 

La Bourse de Paris prudemment dans le vert avant des annonces de Biden (+0,33%)

La Bourse de Paris prudemment dans le vert avant des annonces de Biden (+0,33%)
La salle de contrôle d'Euronext, société qui gère la Bourse de ParisERIC PIERMONT
 

A découvrir

 

La Bourse de Paris a clôturé légèrement dans le vert jeudi (+0,33%), encouragée par les anticipations d'un vaste plan de relance aux États-Unis qui a été au cœur de l'attention des marchés ces dernières séances.

L'indice CAC 40 a pris 18,47 points à 5.681,14 points au lendemain d'un gain de 0,21%.

Les investisseurs placent "beaucoup d'espoir dans ce qui pourrait être annoncé par Joe Biden", le président élu ayant "une volonté de faire un vrai gros plan de relance avec des montants qui pourraient avoisiner les 2.000 milliards de dollars", a commenté Andrea Tuéni, analyste à Saxo Banque.

La réaction des investisseurs dépendra "du degré de surprise dans les annonces qui pourraient être faites", souligne-t-il.

Joe Biden va présenter jeudi soir une série d'aides économiques, censées permettre aux États-Unis de sortir de la pire crise depuis les années 1930, alors que des millions d'Américains sont toujours au chômage.

"Le plan de relance pourrait avoir un effet positif sur les marchés, mais il faudra se méfier ensuite des poussées inflationnistes et des hausses des taux", estime l'expert.

Le lancement de la période de résultats avec la publication des grandes banques américaines vendredi pourrait aussi, selon lui, constituer "un nouveau catalyseur".

Sur le plan des valeurs, le groupe de distribution Carrefour a perdu 2,51% à 17,10 euros, plus forte chute du CAC 40, au lendemain d'une envolée de 13%. Le ministre français de l’Économie Bruno Le Maire a affirmé n'être "pas favorable" au rapprochement dans la distribution alimentaire entre le canadien Couche-Tard et le géant français.

Plus forte hausse du CAC 40, l'action Airbus a grimpé de 4,65% à 93,25 euros. Air France-KLM est monté de 3,01% à 5,07 euros.

Renault a cédé 1,07% à 35,43 euros. Le groupe a annoncé qu'il allait produire moins, être plus économe et ne viser que les marchés rentables pour redresser ses marges, dans le cadre de son plan "Renaulution" dévoilé jeudi.

En revanche, PSA a bondi de 2,42% à 22,81 euros, profitant du redressement de ses ventes en Europe au second semestre 2020.

  1. Euronext CAC40



 

Vos commentaires